Antenne

En radioélectricité, une antenne est un dispositif permettant de rayonner (émetteur) ou, de capter (récepteur), les ondes électromagnétiques. L'antenne est un élément fondamental dans un système radioélectrique, et ses caractéristiques de rendement, gain, diagramme de rayonnement influencent directement les performances de qualité et de portée du système.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Antenne_radio%C3%A9lectrique

Boussole

Une boussole est un instrument de navigation constitué d’une aiguille magnétisée qui s’aligne sur le champ magnétique de la Terre. Elle indique ainsi le pôle Nord magnétique, distant de quelques degrés du Pôle Nord géographique. La différence entre les deux directions en un lieu donné s’appelle la déclinaison magnétique terrestre. Selon la précision requise, on s'accommode de cette différence ou on utilise une abaque de compensation.

Les lignes du champ magnétique terrestre sur lesquelles l'aiguille de la boussole s'aligne pointent sous terre au niveau des pôles nord et sud (et non pas à la surface). Dans l'hémisphère nord, l'extrémité nord de la boussole est donc attirée vers le bas. Pour compenser ce phénomène, l'extrémité sud de l'aiguille de la boussole est légèrement lestée.

Quand on utilise une boussole "hémisphère nord" dans l'hémisphère sud, l'extrémité sud de l'aiguille est attirée vers le bas par le champ magnétique, alors qu'elle est déjà pourvue d'un contrepoids. Résultat, la pointe sud de la boussole accroche sur le fond de la cavité dans laquelle elle est logée, et fonctionne donc beaucoup moins bien.

Une boussole fournit une direction de référence connue qui aide à la navigation. Les points cardinaux sont (dans le sens des aiguilles d’une montre) : Nord, Est, Sud, et Ouest. Une boussole peut être utilisée conjointement à une horloge pour fournir une estimation de sa navigation.

Le terme boussole s’emploie principalement en navigation terrestre. En navigation maritime et aérienne, équipée d’une ligne de foi (repère parallèle à l’axe du navire ou de l’aéronef, gravé sur l’instrument et donnant la direction suivie), elle est alors appelée compas.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Boussole

Bobine Tesla

La bobine Tesla ou transformateur de Tesla est une machine électrique fonctionnant sous courant alternatif à haute fréquence et permettant d'atteindre de très hautes tensions. Elle porte le nom de son inventeur Nikola Tesla. L'appareillage consiste en deux, voire trois circuits de bobinages couplés et accordés par résonance. Il n'y a pas de noyau métallique comme dans les transformateurs électriques classiques : c'est un transformateur à noyau d'air.

Les premières données écrites proviennent de Colorado Springs Notes sorte de cahier technique journalier où Nikola Tesla a inscrit ses annotations, non pour un lecteur mais pour lui-même.

Des milliers d'amateurs curieux ont construit leur transformateur de Tesla, et des perfectionnements importants sont à l'origine de montages efficaces et de qualité. Les matières plastiques, les résines époxydes, les condensateurs à haute tension fonctionnant en régime impulsionnel, l'utilisation de l'informatique pour l'optimisation des calculs et les forums de discussion sur Internet ont contribué à rendre populaire cet appareillage inventé il y a un siècle.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bobine_Tesla

Conductivité

La conductivité électrique est l'aptitude d'un matériau ou d'une solution à laisser les charges électriques se déplacer librement, donc à permettre le passage d'un courant électrique.

Parmi les meilleurs conducteurs, il y a:

  • les métaux (comme l'argent, le cuivre, l'or ou l'aluminium) pour lesquels les porteurs de charge sont les « électrons libres »;
  • les solutions d'électrolytes (ayant des ions en solution). Pour ces dernières, la valeur de la conductivité dépend de la nature des ions présents dans la solution et de leurs concentrations. La conductivité d'une solution peut être mesurée à l'aide d'un conductimètre.

Certains matériaux, comme les semi-conducteurs, ont une conductivité qui dépend d'autres conditions physiques, comme la température ou l'exposition à la lumièreetc. Ces propriétés sont de plus en plus mises à profit pour réaliser des capteurs.

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Conductivit%C3%A9_%C3%A9lectrique

Dynamo

Le mot dynamo est l'abréviation de machine dynamoélectrique. La dynamo désigne une machine à courant continu fonctionnant en générateur électrique et qui convertit l'énergie mécanique en énergie électrique en utilisant l'induction électromagnétique.

On appelle souvent, de manière abusive, "dynamo" l'alternateur de bicyclette produisant en réalité du courant alternatif alors que la dynamo produit un courant continu, stable.

Carte postale ancienne, éd. Imp La Photo : salle des dynamos de l'usine de production d'électricité de la Cie des Tramways

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dynamo

 

Electricité

L’électricité est l'effet du déplacement de particules chargées, à l’intérieur d'un « conducteur », sous l'effet d'une différence de potentiel aux extrémités de ce conducteur. Ce phénomène physique est présent dans de nombreux contextes : l'électricité constitue aussi bien l'influx nerveux des êtres vivants, que les éclairs d'un orage. Elle est largement utilisée dans les sociétés développées pour transporter de grandes quantités d'énergie facilement utilisable.

Les propriétés de l'électricité ont été découvertes au cours du XVIIIe siècle. La maîtrise du courant électrique a permis l'avènement de la seconde révolution industrielle. Aujourd'hui, l'énergie électrique est omniprésente dans les pays industrialisés : à partir de différentes sources d'énergie, principalement hydraulique, thermique et nucléaire, l'électricité est un vecteur énergétique employé à de très nombreux usages domestiques ou industriels.

Fréquence

Une fréquence définit le nombre de fois qu'un phénomène périodique (qui se répète à intervalle régulier) se reproduit pendant une durée déterminée. 

Ainsi si l'unité de temps choisie est la seconde, la fréquence est mesurée en hertz (symbole : Hz), du nom du physicien Heinrich Hertz et s'expime ainsi :

 

où désigne la fréquence en hertz, et T la période temporelle (temp minimal entre chaque répétition du phénomène) en seconde.

 

Ici l'onde du haut a la plus basse fréquence tandis que celle du bas a la plus haute.

 

source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9quence,http://www.futura-sciences.com/

Hertz

Le hertz (symbole : Hz) est l’unité dérivée de fréquence du système international (SI). Elle est équivalente à une oscillation (ou répétition) d'un phénomène par seconde (s-1 ou 1s).

Son nom provient du physicien allemand Heinrich Rudolf Hertz qui a apporté d’importantes contributions scientifiques au domaine de l’électromagnétisme.

Par exemple:

  • Le courant électrique domestique (secteur) est un courant alternatif : la polarité (+ ou -) des bornes est inversée plusieurs fois par seconde. Le standard européen, fixé à 50 Hz signifie 100 changements par seconde (chaque borne est positive 50 fois et négative 50 fois chaque seconde) tandis que le standard américain, pour sa part fixé à 60 Hz, accusera un changement de polarité 120 fois par seconde.
  • La hauteur d'un son se mesure (entre autres choses) par le nombre de vibrations par seconde. Le la de référence en musique s'obtient par le diapason qui oscille à 440 Hz. Le domaine de perception des sons de l'oreille humaine se situe dans une plage de fréquence entre 20 Hz et 20 000 Hz1.
  • La radio FM utilise la modulation de fréquence des ondes radios sur une bande allant de 87,5 MHz à 108 MHz.
  • Les premiers ordinateurs personnels (début des années 1980) avaient une fréquence d’horloge de processeur comprise entre 1 et 8 MHz et aujourd'hui, un processeur qui a un cycle de base de 0,83 ns a donc une fréquence de : 1(0,83×10–9 s) = 1,2×109 Hz = 1,2 GHz.

 

Heinrich Rudolf Hertz ((né le 22 février 1857 à Hambourg et mort le 1er janvier 1894 à Bonn)

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Heinrich_Rudolf_Hertz

 

Irradiation

L'irradiation désigne l'exposition, volontaire ou accidentelle, d'un organisme, d'une substance, d'un corps, à des rayonnements. Ce terme est en particulier utilisé lorsque l'on considère l'exposition à des rayonnements ionisants.

Réalisée de façon contrôlée, l'irradiation trouve des applications dans différents secteurs tels que l'industrie agroalimentaire (assainissement et conservation des aliments) ou encore le milieu médical (radioexpositions externes lors des radiographies).

La catastrophe nucléaire de Tchernobyl du 26 avril 1986 et plus récemment l'accident de Fukushima du 11 mars 2011, ont eu des répercussions sanitaires désastreuse dûes à une irradiation incontrôlée.

Sources: http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/physique-2/d/irradiation_2461/

Joule

Le Joule noté J, exprime une énergie, une quantité de chaleur ou un travail. L'autre unité est le Watt, noté W, il exprime une puissance.  Le joule étant une très petite quantité d'énergie par rapport à celles mises en jeu dans certains domaines, on utilise plutôt les kilojoules (kJ).

L'unité doit son nom au physicien anglais James Prescott Joule. Un Joule est le travail d'une force motrice d'un newton dont le point d'application se déplace d'un mètre dans la direction de la force et s'exprime ainsi:

\rm 1\, J = 1W \cdot s = 1\, N \cdot m = 1\, kg \cdot m^2 \cdot  s^{-2}

Pour rappel un newton est la force capable de communiquer à une masse de 1 kilogramme une accélération de 1 m/s2. Il faut donc 1 newton pour augmenter la vitesse d'une masse de 1 kg de 1 m/s à chaque seconde. 

{\rm 1~N = 1~\frac{kg\cdot m}{s^2}}

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Joule

Kit (électronique)

Un kit en électronique est un ensemble de composants et/ou d'outils destinés à être monté afin de créer un objet technique. Le but ici est de se réapporier la fabrication de ces objets en étant plus simplement un consommateur passif, mais un concepteur actif.

Généralement un kit est voué à être pédagogique en proposant des exemples de construction préétablis,  l'objectif étant par la suite de faire appel à son imagination et ses envies pour se détourner des modèles.

Lumière

La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire dont les longueurs d'onde sont comprises entre 380 nm (violet) et 780 nm (rouge) qui mélangées composent la lumière blanche.  Isaac Newton propose pour la première fois au xviie siècle un cercle des couleurs chromatiques allant du violet au rouge, en décomposant la lumière à l'aide d'un prisme.

Les infrarouge et les ultraviolet sont des ondes électromagnétiques dont les longueurs d'onde sont supérieures à celle de la lumière visible. Voilà pouruqoi l'oeil humain ne les perçoit pas.

La lumière est représentée par des ondes électromagnétiques ou par des photons, qui voyagent à la vitesse de 300 000 km/s.

 

Sources:http://fr.wikipedia.org/wiki/Lumi%C3%A8re

Magnétisme

Le magnétisme est un phénomène physique, par lequel se manifestent des forces attractives ou répulsives d'un objet sur un autre, ou avec des charges électriques en mouvement. Ces objets, dits magnétisables, sont susceptibles de réagir au champ magnétique par une réaction d'orientation et/ou de déplacement dépendante de la force et de l'orientation. Cette force s'effectue par l'intermédiaire du champ magnétique, et est produite par des charges en mouvement ou des aimants.


source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Magn%C3%A9tisme

Moteur

Moteur (du latin mōtor : « celui qui remue ») est un dispositif effectuant un travail mécanique à partir d'une énergie (mécanique, chimique, électrique, thermiqueetc.).

On remarque que les moteurs électriques utilise le magnétisme pour se remuer.
On remarque aussi qu'un moteur peut devenir un alternateur et produire de l'energie électrique au lieu d'en consommer.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur

 

Nanotechnologie

Les nanosciences et nanotechnologies (d'après le grec νάνος nain) peuvent être définies a minima comme l'ensemble des études et des procédés de fabrication et de manipulation de structures (électroniques, chimiques, etc...), de dispositifs et de systèmes matériels à l'échelle du nanomètre (nm). Dans ce contexte, les nanosciences sont l’étude des phénomènes et de la manipulation de la matière aux échelles atomique, moléculaire et macromoléculaire, où les propriétés diffèrent sensiblement de celles qui prévalent à une plus grande échelle.

Les nanotechnologies sont l'objet d’un débat de société, qui a d’abord été limité au milieu scientifique. Le débat est entré dans l'arène médiatique en 2000 avec l'article de Bill Joy « Pourquoi le futur n'a pas besoin de nous » dans la revue Wired, l'un des titres les plus connus de la cyberculture. Dans les pays industrialisés le débat public émerge à peine alors que de nombreux nanoproduits sont fabriqués et diffusés.

Entre les craintes de se faire dominer par les technologies comme dans la science fiction tel Terminator, et les atteintes au liberté individuelle que les puce RFID et autres dispositif qui peuvent renseigner des bases de données à des fins de domination, les nanotechnologies font peur et ont besoin d'être soumis à des comités d'éthique.

 


Film d'animation réalisé avec des atomes.

Vibration

Une vibration est un mouvement d’oscillation autour d’une position d’équilibre stable ou d’une trajectoire moyenne. La vibration d’un système peut être libre ou forcée.Certains objets tournant (moteurs, roues, pales de turbine, etc.) peuvent – en fonctionnement normal, ou détérioré – générer des vibrations désagréables pour l’oreille ou l’organisme, ou dangereuses pour la machine elle-même.

Divers moyens de mesurer ces vibrations existent:

L’idéal (quand elles ne sont pas dues à l’usure d’un moyeu ou d’une pièce) serait de pouvoir les prévenir ou corriger « en direct ».
Dans les machines puissantes (turbines ou hélices d’avions, turbines à gaz…), les pales sont soumises à des contraintes très importantes, du fait de leur grande vitesse et des turbulences engendrées par la pression de l’air, le cisaillement, etc.

Des chercheurs et étudiants ont eu l’idée d’appliquer une fine lamelle d’un matériau piézoélectrique (piézocéramique) sur des pales soumises à des rotations rapides. Ce matériau se dilate ou se contracte à la demande si on le soumet à un champ électrique (c’est l’effet piézoélectrique inverse). Il permet de contrôler les modes vibratoires des pales via le contrôle du champ électrique appliqué au matériau (on peut aligner la fréquence du matériau piézoélectrique sur celle de la pale, et compenser des amplitudes vibratoires non désirées). La lamelle pourrait aussi être intégrée à l’intérieur des pales pour éviter son usure. Cette solution n’est qu’au stade laboratoire, mais pourrait peut-être améliorer le fonctionnement, l’usure et la consommation ou production des turbines utilisées en aéronautique, éolien, usines…

 


Video_47 par fred_louradour

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Vibration

Ondes

Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible des propriétés physiques locales du milieu. Elle se déplace avec une vitesse déterminée qui dépend des caractéristiques du milieu de propagation. Une onde transporte de l'énergie sans transporter de matière.

Physiquement parlant, une onde est un champ. C'est-à-dire une zone de l'espace dont les propriétés sont modifiées, on affecte à chaque point de l'espace des grandeurs physiques scalaires ou vectorielles.

Comme tout concept unificateur, l'onde recouvre une grande variété de situations physiques très différentes.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Onde

Période

Un phénomène est dit périodique lorsqu'il se répète identique à lui-même au bout d'un intervalle de temps identique, souvent noté T\,, appelé période. On dit souvent qu'au cours d'une période le système effectue un cycle. L'unité SI de temps pour mesurer la période est la seconde.

Si la fréquence de la période est connue, il est possible de calculer la période grâce à la relation suivante :

T=1/f\,

Le nombre de cycles effectués par unité de temps est appelé la fréquence, on la note souvent f\,. Elle est exprimée en hertz (Hz). Ainsi une fréquence de 1 Hz correspond à 1 cycle par seconde. La valeur T doit donc être exprimée en seconde. La fréquence est l’inverse de la période :

f=1/T\,

 

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A9nom%C3%A8ne_p%C3%A9riodique

Malinette

La Malinette est un projet réalisé avec le logiciel Pure Data dont l'objectif est de faciliter la programmation interactive. À l'instar de la Valise pédagogique interactive de Kër Thiossane ou la Miam de Labomedia, elle regroupe un ensemble logiciel et matériel constitué de patchs et d'interfaces électroniques permettant de brancher rapidement des capteurs et actionneurs physiques (ex: Arduino, capteurs électroniques, vidéo, son, moteurs, 3d, OSC, etc.).

La Malinette est conçue pour :
- des démonstrations rapides ;
- des initiations à Pure Data et à l'interactivité ;
- des créations avec la possibilité d'ajouter ses propres objets.

La Malinette contient cinq répertoires principaux contenant des abstractions :
- presets : patchs d’exemples complets ;
- in : entrées (souris, clavier, son, Arduino, midi, vidéo, séquences, ...) ;
- filters : filtres pour traiter les données (venant des objets « in » par exemple) ;
- tools : outils et objets utiles divers (convertisseurs, effets audio, effets vidéos, ...) ;
- out : sorties (sons, synthétiseurs, vidéo, 3d, Arduino, …).

La Malinette est un projet open source sous licence GNU/GPL-3 initié par Reso-nance numérique en 2012. La version actuelle est en développement, tous les retours sont donc les bienvenus pour améliorer le programme. N'hésitez pas à nous contacter : contact[at]reso-nance.org.
Les sources du logiciel : https://gitorious.org/malinette/malinette/trees/master

::::::::::::::::::: Pré-requis :

  • Pure Data : vous avez besoin du logiciel Pure Data extended, télécharger le ici.Note : la version 0.42.5 est idéale pour Linux et Windows.  Cependant pour Mac-OS X, Pd-extended 0.43 peut résoudre des soucis vidéo dans Gem. De plus, Gem 0.93 (contenu dans Pd-extended 0.43) est nécessaire dans le cas d'utilisation de l'objet Kinect basé sur Open-ni.
  • Arduino : si vous voulez utiliser une carte électronique Arduino, vous aurez besoin d'installer le logiciel Arduino.
    Vous devez ensuite copier le programme Firmata dans votre Arduino : Menu File > Examples > Firmata > StandardFirmata.

::::::::::::::::::: Installation :

  • Télécharger la dernière version de la Malinette : http://reso-nance.org/malinette/download/ ;
  • Extraire le contenu ;
  • Lancer le fichier "main.pd".

::::::::::::::::::: Description rapide des objets :
Note : les répertoires contenant les objets sont situés dans le dossier "./pd". Les objets ont normalement tous une aide accessible (clic droit sur l'objet > help).


//// IN //////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
La plupart des sorties des objets in envoient des données entre 0 et 1 sauf pour les objets midi, kinect et le pitch audio.

arduino-analog-in : entrées analogiques de la carte Arduino (0 à 1), permet de brancher des capteurs analogiques sur la carte. Il faut d'abord copier le programme StandardFirmata dans l'Arduino.

arduino-digital-in : entrées numériques (digital) de la carte Arduino (0 ou 1), permet de brancher des capteurs on-off (interrupteur par exemple). Il faut d'abord copier le programme StandardFirmata dans l'Arduino.

audio-in : entrée audio, cet objet a trois sorties : audio~, pitch (hauteur) (0-127), enveloppe (niveau) (0-1).

key-char : envoie des impulsions (bang) avec les touches du clavier (AZERTYUIOP).

key-num : envoie des impulsions (bang) avec les touches du clavier (1234567890).

kinect : objet expérimental qui nécessite l'installation d'Open-ni, Nite et sensor Kinect, et permet de connaitre les x,y,z des points du squelette de l'utilisateur.

midi-sampler : objet permettant de lire et d'enregistrer des fichiers midi.

motion-detect : objet expérimental permettant de détecter des mouvements dans une source vidéo (webcam ou vidéo) en positionnant des zones de détections.

mouse : objet à trois sorties donnant le x et y de la souris et le clic (x et y sont convertis entre 0 et 1).

seq-counter : compteur paramétrable.

seq-randomizer : objet qui donne des nombres au hasard à un certain rythme.

seq-sliders : séquenceur huit pas, avec une sortie qui donne les valeurs des sliders et l'autre un bang en fonction de la probabilité definie par les sliders (pratique pour créer des rythmes basés sur un pattern mais contenant des variations).

seq-taptempo : objet permettant de calculer le temps entre deux impulsions et de lancer un métronome avec.

seq-toggles : un autre séquenceur huit pas, avec possibilité de random (hasard).

video-in : entrée vidéo (webcam par exemple).

video-motion-blob : objet expérimental paramétrable traquant les mouvements (blob) sur une source vidéo et donnant le x et y de ce mouvement.

video-red-blob : objet traquant un objet de couleur rouge.

//// FILTERS /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Les filtres permettent de "calibrer" les données reçues par vos capteurs.

fade : permet de lisser les valeurs (basé sur l'objet [line] de Pd), un argument de temps peut lui etre donné (ex: fade 1000 crée une rampe de 1000ms (1s) entre deux valeurs).

gamme : convertit les valeurs dans des valeurs musicales liées à des gammes de musique : ex : vous rentrez un signal entre 20 et 60 et il sortira des données étalonnées selon la gamme définie. Cet objet permet de donner des rendus musicaux aux données. Il fonctionne entre 0 et 127 (comme le midi) et il convient d'utiliser l'objet map pour bien calibrer en amont les données afin que la sortie soit audible (pas trop grave ni aigu).

inverse : objet inversant le signal entre 0 et 1. Ex : 0 devient 1 ou 0.2 devient 0.8.

map : objet permettant de calibrer les données. Il y a quatre arguments : valeur minimale d'entrée, valeur maximale d'entrée, valeur minimale de sortie,  valeur maximale de sortie. Ex : [map 0 1 20 60] convertira une valeur entre 0 et 1 en une valeur entre 20 et 60.

map-curve : permet d'interpoler des données avec une courbe graphique (exponentielle, logarithmique, etc.). On peut aussi dessiner la courbe avec la souris.

physics : objet utilisant la librairie "pmpd", permettant d'appliquer des effets d'élasticité au flux de données. Il y a plusieurs presets à tester.

//// TOOLS /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Les outils comprennent un ensemble d'effets audio et vidéo ainsi que d'autres fonctions de conversion ou de visualisation.

3d-transform : appliquer des transformations à une image ou une vidéo (couleurs, rotation, translation). Peut aussi être autonome, c'est-à-dire débuter une chaîne 3d (avec un [gemhead]).

audio-cutoff :  filtre audio (lowpass, bandpass, highpass, notch).

audio-delay : multi-delais audio, avec la possibilité de modifier leur écart dans le temps.

audio-disto : distorsion audio.

audio-reverb : reverb audio.

bpm-to-ms : convertisseur bpm (beat per minute) en millisecondes.

converter : convertisseurs multiples (midi > Hz, Hz > midi, bmp > ms, ms > bpm).

gem-camera : créer un objet caméra.

kicksound : un son simple avec une enveloppe d'amplitude, déclenché par un bang.

oscilloscope~ :  visualisation du signal audio dans une table.

oscilloscope : visualisation des données dans une table.

rec-number : enregistrer le flux de plusieurs nombres dans un fichier [qlist] et le rejouer.

videofx-halftone : effet vidéo de trame noir et blanc.

videofx-kaleidoscope : effet vidéo de kaléidoscope.

videofx-lumaoffset : effet vidéo, décale les pixel en y en fonction de leur luminosité.

videofx-mix : mix entre deux sources vidéo.

videofx-multi : multiples effets vidéo (threshold, gain, contrast, blur, saturation).

videofx-rtx : effet vidéo temporel de type scanner.

video-to-sound : interprétation de l'image pour transformer le timbre d'un son simple.

 

//// OUT /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////
Les objets out sont les derniers éléments de la chaîne interactive. Il s'agit donc du rendu final qui peut être audio, visuel ou électronique via l'Arduino, etc.

3d-object : formes 3d (cube, sphère, disque, cercle, rectangle, modèle 3d).

3d-text : affichage d'un texte en 3d.

arduino-out : gestion des sorties d'une Arduino (pwm, digital, servo). Il faut d'abord copier le programme StandardFirmata dans l'Arduino.

audio-out : sortie audio, équivalente à une voie sur une table de mixage.

audio-sampler-transpose : sampler audio avec changement de la hauteur du son.

audio-scratch : scratch audio à partir d'un fichier sonore ou de l'enregistrement d'échantillons.

midi-out : sortie Midi.

synth-drums : sons de synthèse modélisant quatre sons de percussions (kick, snare, hat, crash). Chacun disposant de paramètres de contrôles (attack, decay, cutoff, volume).

synth-fm : synthèse par modulation de fréquence (FM).

synth : choix de différentes formes d'onde (sinusoide, carrée, dent de scie, lecture d'une table d'onde enregistrée dans un tableau).

video-multiimage : lecture de plusieurs images stockées dans un répertoire.

video-scratch : scratch d'une vidéo.

video-screen : sortie vidéo, avec affichage dans un rectangle aux dimensions réglables.

Prisme

Un prisme est un élément optique utilisé pour réfracter la lumière, la réfléchir ou la disperser en ses constituants (les différents rayonnements de l'arc-en-ciel pour la lumière blanche). C'est traditionnellement un prisme (solide) droit à base triangulaire, constitué d'un matériau transparent : verre, plexiglas, notamment.

Lorsque la lumière passe de l'air au verre, par exemple, elle est réfractée. Lorsqu'elle ressort par l'autre face, elle est de nouveau réfractée. Le rayon ou faisceau incident est donc dévié. Mais l'indice de réfraction n'est pas le même pour les différentes longueurs d'onde. De sorte que, un faisceau de lumière blanche est séparé en ses composantes : le bleu est plus dévié que le jaune, lui-même plus dévié que le rouge. Dans ces conditions, le prisme peut être utilisé pour analyser un rayonnement visible polychrome (spectroscopie).

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Prisme_%28optique%29

Quartz

En électronique, un quartz est un composant qui possède comme propriété utile d'osciller à une fréquence stable lorsqu'il est stimulé électriquement. Les propriétés piézoélectriques remarquables du minéral de quartz permettent d'obtenir des fréquences d'oscillation très précises, ce qui en font un élément important en électronique numérique ainsi qu'en électronique analogique.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Quartz

Quasar

Un quasar, « source de rayonnement quasi-stellaire », (quasi-stellar radiosource en anglais) ou, plus récemment, « source de rayonnement astronomique quasi-stellaire », (QUAsi-Stellar Astronomical Radiosource en anglais), le nom ayant été modifié pour que les premières lettres de ses éléments correspondent à l'acronyme, est une galaxie très énergétique avec un noyau galactique actif. Les quasars sont les entités les plus lumineuses de l'univers.

Bien qu'il y ait d'abord eu une certaine controverse sur la nature de ces objets jusqu'au début des années 1980, il existe maintenant un consensus scientifique selon lequel un quasar est la région compacte entourant un trou noir supermassif au centre d'une galaxie massive. Leur taille est de 10 à 10 000 fois le rayon de Schwarzschild du trou noir. Leur source d'énergie provient du disque d'accrétion entourant le trou noir.

Avec les télescopes optiques, la plupart des quasars ressemblent à de petits points lumineux, bien que certains soient vus comme étant les centres de galaxies actives (couramment connus sous l'abréviation AGN, pour Active Galaxy Nucleus). La majorité des quasars sont beaucoup trop éloignés pour être vus avec de petits télescopes, mais 3C 273, avec une magnitude apparente (ou relative) de 12,9, est une exception. À 2,44 milliards d'années-lumière, c’est un des objets lointains observables avec un équipement d’amateur.

Certains quasars montrent de rapides changements de luminosité, ce qui implique qu’ils sont assez petits (un objet ne peut pas changer plus vite que le temps qu’il faut à la lumière pour voyager d’un bout à l'autre ; voir l'article sur le quasar J1819+3845 pour une autre explication). Actuellement, le quasar ULAS J1120+0641 est le plus lointain jamais observé, et se situe à 12,9 milliards d'années-lumière de la Terre.

On pense que les quasars gagnent en puissance par l’accrétion de matière autour des trous noirs supermassifs qui se trouvent dans le noyau de ces galaxies, faisant des « versions lumineuses » de ces objets connus comme étant des galaxies actives. Aucun autre mécanisme ne parait capable d’expliquer l’immense énergie libérée et leur rapide variabilité.

La connaissance des quasars avance rapidement. Dans les années 1980, il n’y avait aucun consensus sur leur origine.

source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Quasar


Quasars: tueurs ou créateurs de galaxies ? par AstrophysiqueTV

Radio (ondes)

Ce que l'on appelle des ondes radio sont des onde électromagnétiques dont la fréquence est inférieure à 300 GHz, soit une longueur d'onde supérieure à 1 mm. Une onde radio est classée en fonction de sa fréquence exprimée en Hertz ou cycles par seconde ; l'ensemble de ces fréquences constitue des spectres ou des plages de radiofréquence ayant pour chacune des utilités différentes (communication, radio Fm, WIFI, micro-onde).

Un récepteur radio (poste de radio, transistor, tuner, ...) est un appareil électronique destiné à recevoir les ondes radioélectriques émises par un émetteur radio. Sa fonction est aussi d'extraire de ces ondes les informations qui y ont été incorporées lors de leurs émissions : sons ou signaux numériques (RDS, DRM Digital Radio Mondiale, signaux horaires).

L'invention de la radio est une œuvre collective, qui part de la découverte des ondes électromagnétiques, de l'invention du télégraphe, et aboutit aux premiers matériels utilisables pour communiquer sans fil.

Sources:http://fr.wikipedia.org/wiki/Radio

Gamma (rayons)

Les rayons gamma symbolisés par la lettre grecque γ, sont une forme de rayonnement électromagnétique de haute énergie produits par la désintégration γ ou d'autre processus nucléaire. Ils possèdent une longueur d'onde très courte inférieure à 5 picomètres (1 pm = 10-12 m). La découverte des rayons gamma est due à Paul Villard, chimiste français (1860-1934).

Les rayons gamma provenant de retombées radioactives seraient probablement le plus grand danger dans le cas d'une guerre nucléaire. Les rayons gamma sont plus pénétrants que d'autre rayons ionisants (rayons qui enlève ou rajoute une charge électrique à un atome ou une mollécule), comme les rayons alpha ou bêta. Pour s'en protéger il faut une quantité importante de matière; par exemple un blindage qui réduit de 50% l'intensité des rayons gamma nécessite 1 cm de plomb, 6 cm de béton ou 9 cm de terre.

Ils produisent des dégâts similaires à ceux produits par les rayons X, tel que brûlures, cancers et mutations génétiques.

Dans les comics, l'Incroyable Hulk est naît d'une expérience râtée sur les rayons gamma.

Source: http://www.techno-science.nethttp://fr.wikipedia.org/wiki/Rayon_gamma

Satelite

Un satellite est un objet qui se déplace en orbite autour d’un autre.

Il y a deux types de satelites:

  • Les satelites naturels sont des corps celestes qui sont en orbite autour d'une planète ou d'un autre objet plus grand que lui-même et qui ne sont pas d'origine humaine. Il peut s'agir d'un astre comme la Lune ou les satellites de Saturne ou encore d'un nombre important de corps comme une galaxie satellite.

 

  • Les satelites naturels sont des objets d'origine humaine mis en orbite autour de la Terre ou plus exceptionnellement autour d'un autre astre. On distingue en fonction de leur usage les satellites scientifiques, les satellites d'astronomie, les satellites de télécommunications, lessatellites de télédétection, les satellites espions, les satellites de positionnement et navigation et enfin les stations spatiales et les sondes lointaines.

Lancé par l'URSS et mis sur orbite le 4 octobre 1957, Spoutnik est le premier satelite envoyé par l'Homme

Sources:http://fr.wikipedia.org/wiki/Satellite

Téléphone

Le téléphone permet de transmettre de la voix et des sons à distance. Le microphone placé dans le combiné téléphonique transforme l'onde sonore de la voix en impulsions électriques, capables de voyager sur de longues distances. À la réception, un haut-parleur placé dans l'écouteur réalise l'opération inverse. La liaison entre deux correspondants est établie par l'intermédiaire des centraux téléphoniques auxquels les téléphones sont reliés.

On doit la paternité et l'amélioration du téléphone à un grand nombre d'inventeurs parmi lesquels Charles Bourseul, agent de l'administration des Télégraphes qui posa en 1854 le principe du téléphone dans un article intitulé Transmission électrique de la parole.

Aujourd'hui la téléphonie mobile profitant de la miniaturisation des composants, se sert de base relais ou réseau sensés couvrir une zone de plusieurs dizaines de kilomètres de rayon. Pour savoir sur quelle antenne relais diriger un appel entrant, le réseau mobile échange périodiquement avec les téléphones mobiles des informations de localisation sous forme de messages de signalisation.

Evolution des téléphones cellulaires de 1985 à aujourd'hui.

Sources:http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9l%C3%A9phone

UFO

UFO est l'acronyme anglais de Unidentified Flying Object, soit Objet Volant Non Identifié ou OVNI. Il s'agit d'un phénomène aérien qu'un ou plusieurs témoins affirment avoir observé sans avoir pu l'identifier, ou encore une trace qui peut avoir été enregistrée par différents types de capteurs (caméra vidéo,appareil photoradar, etc.) mais dont on ne connaît pas l'origine ou la nature exacte. 

Dans la culture populaire, le terme ovni est généralement utilisé pour désigner un vaisseau spatial extraterrestre hypothétique, la soucoupe volante étant un terme régulièrement utilisé. 

L'UFO de Poenix en 1997 est un des cas non-élucidés à ce jour

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Objet_volant_non_identifi%C3%A9

Watt

Le watt (symbole W) est une unité dérivée du système international pour quantifier une puissance, un flux énergétique et un flux thermique. Un watt est la puissance d'un système énergétique dans lequel une énergie de 1 joule est transférée uniformément pendant 1 seconde. Le terme provient du nom de l'ingénieur James Watt qui a contribué au développement de la machine à vapeur.
Comme tous les noms d'unités du Système international, « watt » s'écrit en minuscules; en revanche, comme ce nom provient d'un nom propre de personne, le symbole associé W a pour première (et ici unique) lettre une majuscule.

Un watt est égal à un joule par seconde, ou un newton-mètre par seconde ou encore un kilogramme mètre carré par seconde au cube :

           
\mathrm{W = J \cdot s^{-1} = N \cdot m \cdot s^{-1} = kg \cdot m^2 \cdot s^{-3}}

 

Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Watt

X (rayon X)

Le rayon X est un rayonnement électromagnétique composé de photons de 5 picomètres à 10 nanomètres. Utilisé dans la cristallographie et l'imagerie médicale, il fut découvert en 1895 par le physicien Wilhelm Röntgen.

La découverte des rayons X est basée sur celle, en 1869, des rayons cathodiques par Hittorf : les physiciens du monde entier se penchent sur cette invention sans y trouver la moindre application pratique. En 1895, Röntgen décide de plonger un tube de Crookes dans un caisson opaque. Il se rend alors compte que le rayonnement traverse la matière, et que les éléments métalliques sont visibles en négatif. Il en déduit que les rayons sont invisibles et qu'ils sont émis dans la direction des électrons de ce tube. Ne trouvant pas de dénomination adéquate, il les nomme « rayons X » en raison de leur nature inconnue.

Un premier cliché est effectué sur la main d'Anna Bertha Röntgen le 22 décembre 1895 : à la suite d'une pose de vingt minutes, le cliché affiche clairement la bague à son doigt. Il s'agit de la première radiographie. Grâce à cette découverte, Röntgen obtient le premier prix Nobel de physique.

Aujourd'hui, ils sont massivement utilisés dans le domaine de la médecine, de la sécurité, au sein des aéroports notamment, mais aussi, plus récemment, dans l'imagerie précise de fossiles : ils permettent de procéder à des découpes (ou tranches) virtuelles sans toucher à leur structure. Dans l'espace, on a individualisé de très nombreuses sources de rayons X. Les sources principales de rayons X sont les supernovae, les pulsars et les quasars.

Première radiographie effectuée en 1895 par le physicien Wilhelm Röntgen

Sources: http://www.futura-sciences.com/fr/definition/t/medecine-2/d/radiographie_8791

 

Zero

Le chiffre zéro (de l’italien Zéfiro devenu par suite zero), est un dérivé de l’arabe «sifr», signifiant « vide » . Ce symbole -sous forme de petit cercle - est utilisé pour « garder le rang » et marquer une position vide dans l’écriture des nombres en notation positionnelle.

Le nombre zéro est un objet mathématique permettant d’exprimer une absence comme une quantité (nulle) : c'est le nombre d'éléments de l’ensemble vide. Il est conçu comme le plus petit des entiers naturels. Ses propriétés arithmétiques particulières, en particulier l’impossibilité de la division par zéro, impliquent parfois de traiter son cas à part. Il sépare les nombres réels en positifs et négatifs, tient lieu d’origine pour repérer des points sur la droite réelle.

Plus généralement, zéro désigne l’élément neutre pour l’addition dans la plupart des groupes abéliens et en particulier dans lesanneauxcorpsespaces vectoriels et algèbres, parfois sous le nom d’élément nul. Il est aussi l'élément absorbant pour la multiplication.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9ro