SmashWords

Dans le cadre de l’exposition du corpus des langues à Orléans, nous avons crée un jeu de tennis où les gestes envoient des expressions, des débuts de phrases ou hésitations. Un dialogue s’installe, un combat dialectique entre deux enceintes.

Le dispositif est évolutif, on peut imaginer remplacer sons et images par un autre univers.

PAGE WIKI et SOURCES : http://reso-nance.org/wiki/projets/smashwords/accueil


Le pitch pour l’expo :

SWCM3 (SmashWords Coach Manager 3) est un dispositif d’entraînement à la programmation neurolinguistique pour rendre personnels commerciaux et managers plus performants dans leur échanges Business 2 Business. Basé sur la programmation neurolinguistique, SWCM3 se présente sous la forme d’un jeu sportif qui stimule la manipulation psychologique du langage, pour convaincre en toutes circonstances, en entretenant tout aussi bien le corps que l’esprit, utilisant les gestes du tennis pour lancer des répliques.

Ce jeu à deux en français promet sur son emballage de provoquer ces adversaires à un duel jusqu’à la liquidation totale !

Contexte historique : SWCM3 exposé au pavillon Français de l’exposition universelle d’Abu dabi de 2036, parmi la l’arsenal d’outils labellisé French tech relançant la croissance. Malheureusement SWMC3, deux ans plus tard sera rendu obsolète suite à l’abandon définitif des langues non anglo-saxonne dans les secteur du commerce des 2038.

Note d’intention

L’objectif de cette installation est de faire prendre conscience des techniques de domination lors d’un dialogue, via un jeu débile…en effet :

  • De nombreux mots, liaisons, intonations sont couramment utilisées par les vendeurs les politiques, etc pour nous convaincre.
  • Ces expressions dénuées de contenu représentent dans certains cas une large proportion de certaines conversations (débat politique , vente, réunion ou des intérêts sont en jeu)
  • Des coachs en communication apprennent à se servir de ces expressions et réduire les hésitations et expressions faibles ou timides.
  • A l’opposé, la plupart des gens ne maîtrise pas ces expressions ou les utilise peu.

Conclusion : Pour la démocratie représentative, ou plaire permet d’être élu, et le capitalisme consumériste ou vendre permet de gagner des primes, ces éléments de langages sont les outils stratégiques d’une société ou la communication entre êtres humains est plus basé sur la capacité de convaincre que celle d’écouter. La compétition, source de rivalité et de conflit réduit considérablement l’esprit coopératif et empathique humain.
Apprendre a détecter ces jeux, identifier et extraire les méthodes de dominations verbales pour se concentrer sur les aspects constructifs de la pensée est une piste vers une évolution positive du langage qui serait basé sur l’échange d’idées plutot que sur les aboiement stylisés de nos langues.

 

Presse : http://www.larep.fr/orleans/2015/11/11/la-langue-dans-un-drole-d-etat-au-theatre-d-orleans_11658810.html

 

Lire la suite

Corpus des langues

Nous sommes invités du 6 au 20 novembre au Théatre d’Orléans pour présenter deux installations fabriqués au fablab :

  • Smashword : un jeu de tennis qui envoie des phrases…
  • Le veloglyphe : un velo qui ecrit des messages en roulant…

Le cabinet de curiosités des langues de France présente, sous la forme d’une exposition interactive, un ensemble de dispositifs qui met en lumière le travail des chercheurs en linguistique par un regard artistique et décalé, une approche ludique et didactique.

Il aborde la question de la diversité et de l’usage des langues à l’heure où le français, langue officielle, évolue au gré des pratiques culturelles et sociales, mais aussi au contact des centaines de langues parlées en France. Il questionne également les pratiques linguistiques à l’ère du numérique, entre réseaux « sociaux », assistants personnels nourris à la reconnaissance vocale et systèmes automatisés de surveillance.

Ce cabinet de curiosités résulte de la collaboration entre Labomedia, association culturelle orléanaise, un réseau de structures et d’artistes à l’échelle nationale, et le Laboratoire Ligérien de Linguistique, héritier du premier portrait sonore d’une ville et de ses habitants  (ESLO: « corpus » de référence du français parlé) réalisé à Orléans dans les années 70 et repris aujourd’hui afin de l’abonder de nouveaux enregistrements plus de quarante après, comme autant de matière première pour les historiens, sociologues, linguistes, informaticiens.

Plus d’informations sur le site dédié à l’exposition.

Lire la suite