WHAT THE FLOK ?

Festival Faire & Penser du 29 septembre au 4 octobre 2014 à Marseille

Outils pour utilisateurs

Outils du site


territorialites-et-numerique

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Both sides previous revision Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
territorialites-et-numerique [2014/09/02 13:48]
86.210.140.127 [1 / « Agis dans ton lieu, pense avec le monde »]
territorialites-et-numerique [2014/09/03 17:04]
93.17.201.120 [Recherche à venir]
Ligne 26: Ligne 26:
 This text puts in perspective some critical propositions through few artistic dispositive and works of art. Where the goal is to think and to organize the contextualization of « non-inhuman » ways to inhabit the territories.</​wrap>​ This text puts in perspective some critical propositions through few artistic dispositive and works of art. Where the goal is to think and to organize the contextualization of « non-inhuman » ways to inhabit the territories.</​wrap>​
  
 +----
 __Extraits__ (prémisses et perspectives théoriques et critiques) __Extraits__ (prémisses et perspectives théoriques et critiques)
  
Ligne 65: Ligne 65:
 C’est à partir de cette conception de l’espace que l’on va essayer de penser ici les territoires numériques. C’est à partir de cette conception de l’espace que l’on va essayer de penser ici les territoires numériques.
 Outre son sens juridique, le territoire est un espace aménagé et habité par une population. C’est également un milieu de vie. Milieu géographique,​ culturel, technique, etc… Outre son sens juridique, le territoire est un espace aménagé et habité par une population. C’est également un milieu de vie. Milieu géographique,​ culturel, technique, etc…
 +
 +
 Le territoire dit numérique définit l’infrastructure technologique qui y est aménagée, et les services qu’offrent celui-ci : la numérisation opère aujourd’hui dans tous les domaines, publics et privés, et l’homogénéisation des matériels et logiciels, et des accès à l’information,​ génère une mutation des pratiques sociales dans le territoire. Le territoire dit numérique définit l’infrastructure technologique qui y est aménagée, et les services qu’offrent celui-ci : la numérisation opère aujourd’hui dans tous les domaines, publics et privés, et l’homogénéisation des matériels et logiciels, et des accès à l’information,​ génère une mutation des pratiques sociales dans le territoire.
 Les technologies relationnelles que sont les TIC via le réseau numérique qui transporte l’information,​ redistribuent les rapports des populations,​ et des individus, entre eux, sur un territoire numérique. Et le territoire numérique a vocation à être, comme déjà dit, aussi bien local que mondial. Les technologies relationnelles que sont les TIC via le réseau numérique qui transporte l’information,​ redistribuent les rapports des populations,​ et des individus, entre eux, sur un territoire numérique. Et le territoire numérique a vocation à être, comme déjà dit, aussi bien local que mondial.
 +
 +
 Ce petit préambule d’évidence est important pour situer les formes du vivre ensemble dans notre culture numérique, nouveau milieu technique, qui appareille nos corps et nos esprits. Car, si Agamben pose la question de « notre corps à corps quotidien » avec ces dispositifs,​ Bernard Stiegler décrit les technologies numériques comme des technologies de l’esprit, incluant dans nos gestes avec ces technologies,​ une mutation cognitive et culturelle révolutionnaire,​ qui doit impérativement être considérée dans la conception de cette ingénierie,​ touchant aussi, ou tout autant, au symbolique, c’est-à-dire à la représentation de la pensée. Et à ce qu’il appelle, après Derrida, la grammatisation (l’inscription de la pensée et de la mémoire, de son expression, dans des supports techniques). Ce petit préambule d’évidence est important pour situer les formes du vivre ensemble dans notre culture numérique, nouveau milieu technique, qui appareille nos corps et nos esprits. Car, si Agamben pose la question de « notre corps à corps quotidien » avec ces dispositifs,​ Bernard Stiegler décrit les technologies numériques comme des technologies de l’esprit, incluant dans nos gestes avec ces technologies,​ une mutation cognitive et culturelle révolutionnaire,​ qui doit impérativement être considérée dans la conception de cette ingénierie,​ touchant aussi, ou tout autant, au symbolique, c’est-à-dire à la représentation de la pensée. Et à ce qu’il appelle, après Derrida, la grammatisation (l’inscription de la pensée et de la mémoire, de son expression, dans des supports techniques).
 +
 +
 Ces technologies numériques agissant aussi sur les territoires de l’art, j’entends sur les pratiques et les formalisations des œuvres ainsi que leurs circulations et inscriptions dans l’environnement (social, institutionnel,​ urbain, symbolique, technique…). Ces technologies numériques agissant aussi sur les territoires de l’art, j’entends sur les pratiques et les formalisations des œuvres ainsi que leurs circulations et inscriptions dans l’environnement (social, institutionnel,​ urbain, symbolique, technique…).
  
Ligne 115: Ligne 121:
 Economie signifie ici avant tout valeur, mais aussi forme d’organisation,​ et encore économie libidinale. Economie signifie ici avant tout valeur, mais aussi forme d’organisation,​ et encore économie libidinale.
 On trouve des définitions de ces termes dans le vocabulaire d’Ars industrialis : On trouve des définitions de ces termes dans le vocabulaire d’Ars industrialis :
-- économie et économie libidinale : http://​www.arsindustrialis.org/​glossary/​term/​102 +  * économie et économie libidinale : http://​www.arsindustrialis.org/​glossary/​term/​102 
-- économie de la contribution et valeur : http://​www.arsindustrialis.org/​glossary/​term/​236 +  ​* ​économie de la contribution et valeur : http://​www.arsindustrialis.org/​glossary/​term/​236 
-- valeur et richesse : http://​www.arsindustrialis.org/​glossary/​term/​245+  ​* ​valeur et richesse : http://​www.arsindustrialis.org/​glossary/​term/​245
 Le point de départ serait quelques exemples que nous connaissons ici et ailleurs. Le point de départ serait quelques exemples que nous connaissons ici et ailleurs.
 Mais comprendrait aussi des perspectives manifestes pour penser cette « fabrication » actuelle. Car bien qu’en connivence avec leur esprit, elle arrive tout de même après les fabriques alternatives qui ont parsemé la production au XX° siècle (phalanstère,​ coopérative,​ factory, friche industrielle…) et dans un contexte social, économique et technologique différents. Mais comprendrait aussi des perspectives manifestes pour penser cette « fabrication » actuelle. Car bien qu’en connivence avec leur esprit, elle arrive tout de même après les fabriques alternatives qui ont parsemé la production au XX° siècle (phalanstère,​ coopérative,​ factory, friche industrielle…) et dans un contexte social, économique et technologique différents.
Ligne 124: Ligne 130:
 L’économie de la contribution et les problématiques de la valeur seraient particulièrement fondateurs et catalyseurs de ce travail de recherche. L’économie de la contribution et les problématiques de la valeur seraient particulièrement fondateurs et catalyseurs de ce travail de recherche.
  
-Mots-clés : valeur, économie, contribution,​ fabrication,​ critique, vivre ensemble, culture, savoir, arts de faire et arts de vivre, organologie générale+//Mots-clés : valeur, économie, contribution,​ fabrication,​ critique, vivre ensemble, culture, savoir, arts de faire et arts de vivre, organologie générale//
  
 +----
 __Extraits__ (postulats et perspectives) __Extraits__ (postulats et perspectives)
  
 ===== 1/ Réévaluation versus déséconomie ===== ===== 1/ Réévaluation versus déséconomie =====
  
- Dans un contexte réel(lement) difficile et avec le constat fait par Bernard Stiegler d’une déséconomie ou d’une économie destructrice,​ produite par le capitalisme financiarisé,​ les engagements dans une activité sociale, artistique, intellectuelle,​ ouverte, critique, sont marqués et fragilisés par les dégâts de la logique comptable (dépenses et recettes) : quantitatif et qualitatif ne sont plus équivalents,​ et prévalent les évaluations chiffrées. Et les « externalités positives » sont très peu prises en considération.+Dans un contexte réel(lement) difficile et avec le constat fait par Bernard Stiegler d’une déséconomie ou d’une économie destructrice,​ produite par le capitalisme financiarisé,​ les engagements dans une activité sociale, artistique, intellectuelle,​ ouverte, critique, sont marqués et fragilisés par les dégâts de la logique comptable (dépenses et recettes) : quantitatif et qualitatif ne sont plus équivalents,​ et prévalent les évaluations chiffrées. Et les « externalités positives » sont très peu prises en considération. 
 + 
 Cette proposition s’attacherait plus particulièrement à restituer une valeur, ou réinjecter et renouveler de la valeur, à l’art et à la culture face à une économie libérale à court terme qui, comme l’ont déjà largement souligné les réflexions d’Ars Industrialis,​ ruine actuellement la diversité, l’invention,​ la création, la recherche et l’expérimentation,​ et toute forme d’ouverture et d’innovation culturelle et sociale. ​ Cette proposition s’attacherait plus particulièrement à restituer une valeur, ou réinjecter et renouveler de la valeur, à l’art et à la culture face à une économie libérale à court terme qui, comme l’ont déjà largement souligné les réflexions d’Ars Industrialis,​ ruine actuellement la diversité, l’invention,​ la création, la recherche et l’expérimentation,​ et toute forme d’ouverture et d’innovation culturelle et sociale. ​
-Seraient analysés des processus qui se développent à long terme et qui sont des investissements (= valeur des biens durables. Cf wikipedia définition d’investissement),​ en contrepoint des artificiels « besoins » publicitaires,​ pulsionnels,​ consensuels,​ mercantiles,​ mais absolument pas durables.+ 
 + 
 +Seraient analysés des processus qui se développent à long terme et qui sont des investissements (= valeur des biens durables. ​//Cf wikipedia définition d’investissement),​ en contrepoint des artificiels « besoins » publicitaires,​ pulsionnels,​ consensuels,​ mercantiles,​ mais absolument pas durables.// 
 + 
 Pour cette démarche, il serait nécessaire de s’orienter vers une observation et une redéfinition des pratiques artistiques et culturelles,​ de ce qui s’y investit individuellement et collectivement,​ d’observer ce qui se négocie entre principe de plaisir et principe de réalité, ​ c’est-à-dire entre le Moi intérieur et le monde extérieur, selon Freud. ​ Pour cette démarche, il serait nécessaire de s’orienter vers une observation et une redéfinition des pratiques artistiques et culturelles,​ de ce qui s’y investit individuellement et collectivement,​ d’observer ce qui se négocie entre principe de plaisir et principe de réalité, ​ c’est-à-dire entre le Moi intérieur et le monde extérieur, selon Freud. ​
 Il faudrait aussi s’intéresser aux technés comme arts de faire et s’arrêter sur les nouvelles modalités et sociabilités de ces pratiques (sont ici aussi bien sûr comprises les technologies numériques comme culturelles). Il faudrait aussi s’intéresser aux technés comme arts de faire et s’arrêter sur les nouvelles modalités et sociabilités de ces pratiques (sont ici aussi bien sûr comprises les technologies numériques comme culturelles).
  
- ===== 2/ Economie de la contribution,​ activités, redéfinitions =====+===== 2/ Economie de la contribution,​ activités, redéfinitions =====
  
- Car la crise actuelle de la valeur pourrait être interprétée comme une autre crise de la culture.+Car la crise actuelle de la valeur pourrait être interprétée comme une autre crise de la culture.
 Et la baisse de la valeur esprit, décriée par Bernard Stiegler (après Paul Valéry), comme une déconsidération d’une part de la « vita activa » qu’Hanna Arendt voyait présente dans toute vie noétique engagée, c’est-à-dire participant à la vie en société. Et la baisse de la valeur esprit, décriée par Bernard Stiegler (après Paul Valéry), comme une déconsidération d’une part de la « vita activa » qu’Hanna Arendt voyait présente dans toute vie noétique engagée, c’est-à-dire participant à la vie en société.
 +
 +
 Ainsi voudra-t-on montrer que l’art et la culture ne sont pas des secteurs de l’économie consistant en des fonctionnalités segmentées ni improductives (le temps des loisirs, le divertissement,​ le supplément d’âme, etc…) mais en une activité réticulée et constituante de la civilisation. Et certainement en cela participant tout autant d’une technique de soi que d’une économie de la contribution. Ainsi voudra-t-on montrer que l’art et la culture ne sont pas des secteurs de l’économie consistant en des fonctionnalités segmentées ni improductives (le temps des loisirs, le divertissement,​ le supplément d’âme, etc…) mais en une activité réticulée et constituante de la civilisation. Et certainement en cela participant tout autant d’une technique de soi que d’une économie de la contribution.
 +
 +
 Et à travers cette réévaluation,​ tenter de produire de nouveaux critères d’évaluation des pratiques et activités, de leurs formes, de leurs effets, de leur sens, ainsi que des voies pour de nouvelles ressources économiques. Cela afin de réactiver les rapports entre dépenses publiques et investissement,​ entre soutien aux initiatives et aux expérimentations et progrès social. Le tout consistant en une forme de productivité. Et à travers cette réévaluation,​ tenter de produire de nouveaux critères d’évaluation des pratiques et activités, de leurs formes, de leurs effets, de leur sens, ainsi que des voies pour de nouvelles ressources économiques. Cela afin de réactiver les rapports entre dépenses publiques et investissement,​ entre soutien aux initiatives et aux expérimentations et progrès social. Le tout consistant en une forme de productivité.
  
-__Modalités__+==== Modalités ==== 
 Des exemples concrets seraient étudiés à partir de la réalité des acteurs des cultures numériques et des modalités de leurs pratiques (comprenant l’art, l’action culturelle, les savoirs, les techniques, etc…). Des exemples concrets seraient étudiés à partir de la réalité des acteurs des cultures numériques et des modalités de leurs pratiques (comprenant l’art, l’action culturelle, les savoirs, les techniques, etc…).
 +
 Le milieu technique et les organisations sociales, les savoirs et les métiers étant bousculés par la mutation produite par les technologies numériques,​ nombre de désajustements demandent une réinterprétation,​ une réorganisation,​ une recatégorisation : en bref une nouvelle organologie. Pour une « perspective de réajustement entre le devenir technique et l’avenir social » (Bernard Stiegler, extrait de « Organologie générale et pharmacologie positive (Théorie et praxis) » dans « Technologiques,​ la pharmacie de Bernard Stiegler » ss la dir de A. Jugnon et B. Dillet). Le milieu technique et les organisations sociales, les savoirs et les métiers étant bousculés par la mutation produite par les technologies numériques,​ nombre de désajustements demandent une réinterprétation,​ une réorganisation,​ une recatégorisation : en bref une nouvelle organologie. Pour une « perspective de réajustement entre le devenir technique et l’avenir social » (Bernard Stiegler, extrait de « Organologie générale et pharmacologie positive (Théorie et praxis) » dans « Technologiques,​ la pharmacie de Bernard Stiegler » ss la dir de A. Jugnon et B. Dillet).
 +
 +
 Les micro organisations observées et engagées ici pourraient être des exemples de la macro organologie à venir, ou du moins à penser, telles des micro politiques et micro économies, réticulées dans le « village planétaire ». Les micro organisations observées et engagées ici pourraient être des exemples de la macro organologie à venir, ou du moins à penser, telles des micro politiques et micro économies, réticulées dans le « village planétaire ».
 De façon pragmatique,​ à partir de l’économie de la contribution,​ et trouvant via le vocabulaire d’Ars industrialis,​ des pistes ou réponses à des perspectives pour 1/ une réévaluation et 2/une nouvelle organologie De façon pragmatique,​ à partir de l’économie de la contribution,​ et trouvant via le vocabulaire d’Ars industrialis,​ des pistes ou réponses à des perspectives pour 1/ une réévaluation et 2/une nouvelle organologie
  
-__Documentation__+==== Documentation ==== 
 - Une première rencontre, organisée par Alphabetville,​ avait permis d’aborder conjointement ces sujets sous le titre « Ceux qui s’organisent » en mai 2012 à la Friche Belle de Mai. - Une première rencontre, organisée par Alphabetville,​ avait permis d’aborder conjointement ces sujets sous le titre « Ceux qui s’organisent » en mai 2012 à la Friche Belle de Mai.
 Ecouter l’enregistrement en ligne : http://​www.alphabetville.org/​article.php3?​id_article=174 Ecouter l’enregistrement en ligne : http://​www.alphabetville.org/​article.php3?​id_article=174
Ligne 157: Ligne 179:
 Pour de nouvelles modalités d’action. Pour de nouvelles modalités d’action.
  
-A lire, l’article de Franck Cormerais « Entre sculpture sociale et design des existences : la poétique du numérique » sur le site d’Art press : http://​www.artpress.com/​article/​19/​05/​2013/​entre-sculpture-sociale-et-design-des-existences--la-poetique-du-numerique/​29013+**A lire, l’article de Franck Cormerais « Entre sculpture sociale et design des existences : la poétique du numérique » sur le site d’Art press :** http://​www.artpress.com/​article/​19/​05/​2013/​entre-sculpture-sociale-et-design-des-existences--la-poetique-du-numerique/​29013
  
 - Pour une critique des modèles de production et d’organisation industriels,​ une approche de l’économie par Bernard Stiegler, sous le titre « Une époque hyperindustrielle », conférence à Aix-en-Provence en novembre 2013, organisée par Alphabetville,​ en partenariat avec Zinc et Leonardo/​Olats - Pour une critique des modèles de production et d’organisation industriels,​ une approche de l’économie par Bernard Stiegler, sous le titre « Une époque hyperindustrielle », conférence à Aix-en-Provence en novembre 2013, organisée par Alphabetville,​ en partenariat avec Zinc et Leonardo/​Olats
 +**Ecouter la conférence en ligne :** http://​www.residencezanzibar.info
 +
  
-Ecouter la conférence en ligne : http://​www.residencezanzibar.info/​ 
 A lire de Bernard Stiegler, les chapitres concernant l’époque hyperindustrielle dans De la misère symbolique, éditions Flammarion, 2005 et Réenchanter le monde, la valeur esprit contre le populisme industriel, éditions Flammarion, 2006 A lire de Bernard Stiegler, les chapitres concernant l’époque hyperindustrielle dans De la misère symbolique, éditions Flammarion, 2005 et Réenchanter le monde, la valeur esprit contre le populisme industriel, éditions Flammarion, 2006
  
-A suivre et à paraître : Ars et inventions organologiques dans les sociétés de l’hypercontrôle,​ un article de Bernard Stiegler (1er trimestre 2015)+**A suivre et à paraître :** Ars et inventions organologiques dans les sociétés de l’hypercontrôle,​ un article de Bernard Stiegler (1er trimestre 2015)
 Conférence « Vers un art de l’hypercontrôle » en décembre 2014 à Aix-en-Provence Conférence « Vers un art de l’hypercontrôle » en décembre 2014 à Aix-en-Provence
-Informations à venir sur www.alphabetville.org+Informations à venir sur [[http://alphabetville.org]]
  
  
Ligne 177: Ligne 200:
 __Critical making summit, 2015, Indonésie__ __Critical making summit, 2015, Indonésie__
  
-Voir le site du sommet prototype 2014 « Open culture and critical making » à HONF (House of Natural Fiber), Fablab à Jogjakarta, Indonésie : http://​www.natural-fiber.com/​y2014/​outline/​+Voir le site du sommet prototype 2014 « **Open culture and critical making** » à HONF (House of Natural Fiber), Fablab à Jogjakarta, Indonésie : http://​www.natural-fiber.com/​y2014/​outline/​
  
 **Extrait de l’argumentaire :** \\ **Extrait de l’argumentaire :** \\
Ligne 184: Ligne 207:
 Echoing the necessity to critically engage with culture, history and society globally, such practices strive to empower people, open educational practices into new fields of knowledge and interaction,​ and explore innovative mechanisms for local communities to find solutions to the challenges that can help spark economic development. Echoing the necessity to critically engage with culture, history and society globally, such practices strive to empower people, open educational practices into new fields of knowledge and interaction,​ and explore innovative mechanisms for local communities to find solutions to the challenges that can help spark economic development.
  
-<WRAP center round box 80%>+
 **Critical making, par Matt Ratto :** http://​criticalmaking.com/​matt-ratto/​ **Critical making, par Matt Ratto :** http://​criticalmaking.com/​matt-ratto/​
  
 **Lire la présentation par Wikipedia de la notion de Critical making :** **Lire la présentation par Wikipedia de la notion de Critical making :**
 http://​en.wikipedia.org/​wiki/​Critical_making http://​en.wikipedia.org/​wiki/​Critical_making
-</​WRAP>​+
  
  
territorialites-et-numerique.txt · Dernière modification: 2014/09/03 17:04 par 93.17.201.120