Cellule à hydogène et oxygène

  • Porteur du projet : jonathan
  • Date : 31/07/2015
  • Licence : libre !
  • Contexte :
  • Fichiers : cell_array.tar.gz (fichier freecad)
  • Lien :

Description

Cette assemblage de tube est destiné à tester un procéder de génération d’hydrogène. Dans cette cellule l'eau est décomposée en deux atomes d'hydrogène et un d’oxygène.
Le gaz à l'intérieur et donc hautement explosif!

Matériaux

Partie conception :
- FreeCAD
- CamBam
- Mach 3
- Cura

Partie matériel :
- tube en plastique transparent
- Plaque de P.V.C. 10mm
- Tubes en inox
- Quincaillerie…
- Une C.N.C.
- Une imprimante 3D

Tutoriel

J'ai construis mon prototype autour de tubes en inox et des matériaux que j'ai pu trouver facilement ainsi que des machines disponibles.

Mes plans et ce design conviennent donc à mes ressources.

La première étape et de mettre à plat l'idée avec quelques gribouillis et de confronter certaines idée avec d'autres personnes. Dans mon cas j'ai embêter Jérôme et Eric ;)

Deuxième étape essayer de rassembler le maximum de matériel.

Trois les premiers plans peuvent commencer à voir le jour. Tenir compte des outils que l'on va utilisé et des matériaux.

Personnellement je suis revenus plusieurs fois sur mes plans avant d'obtenir ce résultat. On ne tape pas toujours juste du premier coup.

Une fois que les plans sont à peu prêt potable rendez_vous au LFO, on génère les fichiers qu'il faut pour lancé le fraisage des plaques.
Et on lance la machine… avec plus ou moins de succès :)


Si tout va bien on ce retrouve avec trois jolies plaques :


Reste plus cas les nettoyer et à tarauder les trous concernés. Pour le taraudage je me sers de la perceuse à colonne que je fais tourner à la main. Ainsi mon taraud travail droit. N'allumez pas la perceuse!!!

L'assemblage peut commencer :

Pour ce projet j'ai aussi imprimer des petits pieds que j'ai aussi taraudé (Attention si vous avez des pièces imprimer à tarauder, il faut y aller trés trés trés doucement, si le taraud chauffe un tout petit peu le plastique accroche au taraud et vous foire tout votre travail) :


Comme je l'ai dis au début on n'a pas toujours tout le matériel le premier jour ou on ne tape forcement juste du premier coup. Dans mon cas j'ai du refraiser une plaque car je me suis trompé dans des distances de séparation entre les connexions électrique. Et une autre car je n'avais pas encore les raccords… dans ce cas essayer de prévoir des repères sur votre pièce pour venir refraiser correctement.

Enfin voici le prototype assembler et fonctionnel (ici seulement deux couples tubes sont connectés):


Comme rien n'est simple j'ai eu un autre souci au niveau des connections électriques entre les tubes.
Les vis qu'y devaient faire contacts, générées trop de force sur la base des tubes et les délogés de leur emplacement. J'ai du ajouter un renfort (que j'ai aussi modifié) et revoir la forme des vis en contact avec les tubes.
En donnant une forme conique au vis, la force exercée n'est plus perpendiculaire à la base des cellules. Elle est déviée de l'angle du cône. On ne pousse plus vers le haut mais légèrement de travers. Ce qui a pour effet de bloquer les cellules sur leur base et de garantir un bon contact électrique.

Photos