Biotop

Yann van der Cruyssen, alias Morusque, et Clément Duquesne, sound designers dans l’industrie du jeu vidéo, s’y sont d‘ailleurs confrontés en répondant au même appel à projets. « Sauf qu’on vient de l’industrie du jeu vidéo, alors la low tech c’est pas trop ça », rigole Clément.

De guerre lasse, le duo a décidé de prendre le contrepied et de donner au public le « contrôle sur le climat ». Au mur, la projection d’un paysage de pêche. La mer, le vent et le soleil sont contrôlés par le public qui remplit et vide des saladiers d’eau, souffle dans des capteurs ou les éclaire à la lampe de poche à manivelle. Le but : attraper des poissons qui produiront de l’énergie (en théorie, le projet étant encore en développement).

Makery.info

QUESTIONS « SOUS-TENSION »

En vue de la soirée « SOUS-TENSION » du Ven. 30 sept., nous sommes allés à la rencontre de Yann van der Cruyssen alias Morusque et Clément Duquesne pour leur poser quelques questions sur leur projet en cours de création « Biotop » …

ZINC: Vous avez répondu à l’appel à projet « sous-tension », pouvez-vous vous présenter ?

Yann et Clément: Nous sommes tous les deux des programmeurs, designers de jeux vidéo. Nous travaillons ensemble depuis peu sur des projets et sommes installés à Montpellier.

ZINC: En participant à MACHINES, vous n’êtes évidemment pas « énergivores » :), seriez-vous « technovores » pour autant?

Yann et Clément: En fait, on est quand même « énergivores » : en terme d’installations. Sinon « technovores » car la vieille technologie nous pousse à nous mettre à jour. Mais on est plutôt ringard en terme d’équipements. On combat « l’obsolescence programmée » de nos appareils et on cherche à être économe.

ZINC: 4 jours de résidence pour créer, ne seriez-vous pas un peu sous-tension?

Yann et Clément: Dans l’univers des jeux vidéo, on a l’habitude de travailler rapidement. On est au deuxième jour de création et on avance.

ZINC: Les contraintes imposées par l’appel à projets « sous-tension » : produire 100 Watts et les utiliser en perf, représentent-elles pour vous un défi?

Yann et Clément: Complètement ! Dès qu’on veut utiliser les ordinateurs, c’est compliqué. Le plus difficile c’est de rendre utile la production d’énergie dans un espace où se trouve déjà l’électricité. On a donc détourné le problème.

Photos