Société collaborative

Coopératives, ESS, Fablab, OpenLab

Pratiques collaboratives

FACTS (http://factsreports.revues.org)
Field ACTions Science Reports. A unique international instrument that provides a platform for spreading good practices of development actions.

co-construire.be (lien
PROPOSITION DE FONCTIONNEMENT. Co-Construire promeut les logiques collaboratives par son contenu mais aussi par son organisation (alternance de plénières, barcamp, accélérateur de projet, etc…). Dans un souci de cohérence et d'efficacité le montage du projet est lui aussi collaboratif.

L'évaluation participative: mesurer les projets collectifs pour les mener au succès
MOOC, mooc-evaluation_participative.pdf

Trucs et astuces pour impulser de la coopération… ou comment instiller de l'intelligence collective dans un groupe.
PDF

Formations Cadre21

Formations Coopérative des Tiers-Lieux
PDF : Catalogue de formations
Facilitateur de tiers-lieu : un nouveau métier dont les contours restaient à définir, un « mouton à 5 pattes », tour à tour médiateur, coordinateur, attaché de presse, comptable, juriste, accompagnateur, coordinateur, chef de projet… Ne trouvant pas de formation adéquate et ex- haustive pour les projets qu’elle accompagne, la Coopérative Tiers-Lieux a lancé en 2015 un cursus de formation de 16 jours étalé sur 8 mois, à raison de deux jours consécutifs par mois, pour apprécier dans sa globalité le métier de facilitateur.

TIRIAD (Fiches pédagogiques )

Initiatives

Design Civique (https://designcivique.org)
Une discipline nouvelle visant à promouvoir et développer les dynamiques collaboratives et participatives dans le but d’élaborer des solutions collectives pensées et réalisées pour le bien d’une communauté. Aux finalités multiples pouvant prendre la forme de services, de créations, d’aménagement et d’animation d’espace, de réseaux et de communautés, de méthodologies, de politiques stratégiques, de supports de communication, d’applications web ou mobile. A l’approche territoriale intégrant dans sa dynamique les aspects multiples et hybrides du territoire : il associe les différentes composantes matérielles d’un lieu avec l’ensemble de la sphère numérique. La notion de glocal est au coeur du processus en connectant l’environnement local à un écosystème globalisé.

Mediatico http://mediatico.fr
Media vidéo de l'économie innovante et responsable

Gouvernances.co http://www.gouvernances.co/
Le partage du pouvoir et de la valeur, enjeu de l'économie de plateformes. (PDF)

Hackster https://www.hackster.io
Hackster is a community dedicated to learning hardware.

Le Labo ESS http://www.lelabo-ess.org
En donnant naissance à une nouvelle forme de sociabilité, l’économie collaborative réinvente la proximité, notamment dans les zones enclavées et dans les communes rurales. Cette opportunité de tisser des nouveaux liens, les collectivités territoriales doivent les encourager, les promouvoir et s’en inspirer. C’est l’une des raisons qui m’ont conduit à proposer l’idée d’un appel à projets autour de « territoires collaboratifs expérimentaux ». L’économie sociale et solidaire, son ancrage territorial fort et sa volonté de recréer du lien social pourrait faire remonter des initiatives particulièrement inspirantes dans ce domaine.

Manifeste pour une véritable économie collaborative - vers une société des communs (lien)
“Le P2P [pair-à-pair] est une dynamique relationnelle à travers laquelle des pairs peuvent collaborer librement entre eux et créer de la valeur sous la forme de ressources partagées”, expliquent les auteurs dans l’introduction. Ces ressources partagées relèvent des “communs” : “Il existe de multiples définitions des “communs” ou “bien communs”. Nous faisons nôtre celle de David Bollier (2014) qui caractérise les communs comme des ressources partagées, co-gouvernées par leurs communautés d’utilisateurs selon les règles et les normes de ces communautés. […] La sphère des communs peut aussi bien inclure des biens et des ressources rivaux (vous et moi ne pouvons pas en profiter en même temps” que non rivaux (que l’utilisation n’épuise pas).“ (p.20 et 21)

Étude consommation collaborative (lien, PDF )
La consommation collaborative, définie comme « un échange entre particuliers et à des fins d’usage, d’un bien ou d’un service », s’est développée très rapidement ces dernières années. Au delà des espoirs économiques et sociaux qu’elle suscite, elle pose des défis juridiques, fiscaux ainsi que des questions environnementales. D’ailleurs, quel est l’impact environnemental de ces nouvelles formes de consommation ? Cette étude a permis de montrer que la place de la consommation collaborative dans la consommation en général, et en conséquence son potentiel de réduction des impacts environnementaux, sont à relativiser. (Bonus : Pelleteuses, voitures, smartphones... : louer plutôt qu’acheter ?)

Ouishare http://ouishare.net/fr
OuiShare est un collectif, une communauté, un accélérateur d’idées et de projets dédié à l’émergence de la société collaborative: une société basée sur des principes d’ouverture, de collaboration, de confiance et de partage de la valeur.

Practicshare https://practishare.wordpress.com/
Toutes nos organisations recèlent de bonnes pratiques. Practishare veut aider chaque organisation à mieux les faire circuler. Nous mettons ouvertement à disposition des méthodes et des outils : nous initions la construction d’un bien commun informationnel, que chacun pourra utiliser librement et réalimenter par la suite.

https://designerfund.com/5-ingredients-for-building-community

Prise de décision par consentement (PDF)
La prise de décision par consensus consiste à créer des solutions qui intègrent les besoins des personnes qui sont impliquées dans une décision. C’est un processus qui demande plus de temps et de créativité que la démocratie ou la dictature, mais qui permet de faire en sorte que personne ne se sente exclu du groupe, que chacun ait une place juste, reconnue et légitime.

Forum des usages coopératifs
http://pratiques-collaboratives.net

P2P Communs
p2pcommons_slide_corrected2.pdf

Open Mediation
open_mediation_protocol_for_enspiral.pdf

Organisations

Tiers Lieux

infographie : Comment créer un Tiers-Lieux ?

TILIOS : Tiers Lieux Libre & Open Source (Manifeste des Tiers-Lieux)
Analyse des Tiers Lieux PDF

Fondation POC
La POC Foundation est une association qui configure la création d'une structure juridique adaptée au statut de fondation européenne. Son activité vise à valoriser les créations des usagers et les communs des Tiers-Lieux auprès des acteurs publics et privés. C'est une sorte de “loupe” ou “lobby” utilisé pour soutenir les projets et les “communs”: 80% des financements vont directement aux communs pour permettre d'améliorer la documentation et leur mise en valeur afin d'organiser leur appropriation par d'autres; 20% des fonds vont à la POC pour financer son fonctionnement, organiser les relations publiques, etc… L'une des premières preuves de concept que souhaite soutenir la POC est le développement du “système d'information” des TILIOS (Tiers Lieux Libre & Open Source)

Mednum https://lamednum.coop
Aujourd’hui, pour agir tout en préservant nos singularités, nous coopérons au sein d’une plateforme nationale, porte-drapeau de multiples actions locales et cheville ouvrière d’une mutualisation de services et du portage de projets communs. Nous décidons de nous doter d’un outil commun, une coopérative d’intérêt collectif à laquelle sera adossé un fonds de dotation. Notre coopérative est ouverte à toutes les parties prenantes, structures et salariés de la médiation numérique, réseaux, regroupements et collectifs impliqués, collectivités territoriales, services de l’État, établissements et opérateurs de services publics, mais aussi acteurs de l’économie numérique, et plus généralement toutes les organisations concernées par la transition numérique des citoyens et des organisations. Ensemble, nous décidons de “faire société” à l’ère numérique.

Coopératives

Coopaname
C’est politique. Au delà du salariat : une mutuelle de travail associé. Créée en 2004, Coopaname rassemble à ce jour près de 850 personnes, artisans, free lance et prestataires de services, à divers stades de développement des activités économiques qu’elles animent, seules ou en groupes de coopération. (Rapport d'activités).

Coopérateur solidaire

Parcours

Coopérative des Tiers-Lieux

ASSOCIATIONS

Mouvement associatif ( PDF )

FSPMA, Fonds de Solidarité et de Promotion du Mouvement Associatif (lien)

ESS

Open Collective

PURPOSE, http://www.purpose.com
Purpose builds and supports movements to advance the fight for an open, just, and habitable world.

http://www.convergences.org/
« La convergence de tous les acteurs et des agendas globaux, qui est au cœur de notre démarche depuis huit ans, doit être encore renforcée. Au-delà des décideurs internationaux, nous devons tous ensemble, en tant que citoyens, décideurs locaux, producteurs, consommateurs, œuvrer, sans cloisonnements ni préjugés, pour la construction d’un monde sans exclusion, sans carbone et sans pauvreté. Zéro exclusion, Zéro carbone, Zéro pauvreté… Certes, mais encore ?

OPEN LABS

Télécharger le livre blanc : PDF

Plateforme FutuRIS de l’Association Nationale de la Recherche et de la Technologie (ANRT) et de la chaire New Practices for Innovation and Creativity (newPIC) de Paris School of Business (PSB).

Les « open labs » constituent un lieu et une démarche portés par des acteurs divers, en vue de renouveler les modalités d’innovation et de création par la mise en œuvre de processus collaboratifs et itératifs, ouverts et donnant lieu à une matérialisation physique ou virtuelle.

  • Remettre « l’homme » et les usages au cœur des processus d’innovation, et plus largement au cœur des processus économiques et sociaux
  • Donner un nouveau souffle aux processus d’exploration et d’innovation des entreprises
  • Aborder la transition numérique. Des initiatives telles que la « Nouvelle France industrielle » lancée par le gouvernement en mai 2015 autour du pilier central « Usine du Futur » s’inscrivent ainsi dans une dynamique de renouveau du tissu productif sur fond de révolution digitale (« Industrie 4.0 »).
  • Revaloriser les compétences pratiques. On est en même temps dans la démocratisation des outils de production et dans l’industrialisation de la bidouille, dans un mouvement « à la fois artisanal et innovant, high tech et low cost » (Anderson, 2012).
  • S’adapter à un contexte de désindustrialisation et de chômage. On observe une multiplication d’initiatives alternatives par rapport au modèle économique dominant. Notons seulement ici les cinq « spécificités françaises » qu’il relève – et dans lesquelles on retrouve certains traits caractéristiques du « modèle français » : des ateliers français plus éloignés du marché ; une dimension institutionnelle forte; la faiblesse du réseau Fab Lab international; une approche « sociale » plus radicale; pas (encore) d’ateliers de production purs (petite série).

Les Living labs sont ainsi définis comme « un ensemble d’experts multidisciplinaires qui développent, déploient et testent, en environnement réel ou réaliste, de nouvelles technologies et stratégies en réponse aux transformations de notre monde ». Par rapport aux Fablabs, l’accent est davantage mis sur la dimension spatiale et sociale que sur celle de la fabrication et du « bricolage » : la notion de matérialisation se traduit ainsi plutôt par l’idée de tester les technologies et les innovations dans un environnement « vivant » (réel ou simulé), en interaction étroite avec les usagers, que par la manipulation d’outils et de machines en vue d’une production d’objets (réels ou virtuels).

Un réseau européen des Living Labs (ENoLL), fondé en novembre 2006, labellise et fédère les Living Labs qui se créent en Europe et dans le monde. Open Living Labs Days organisés annuellement par ENoLL (l’édition 2015 s’est tenue à Istanbul). L’association « France Living Labs » (F2L). Livre blanc des Living Labs, 2014.

Freelances : fiers, épanouis mais incompris. http://magazine.ouishare.net/fr/2017/03/etude-ouishare-hopwork-freelances-fiers-epanouis-mais-incompris/

Territroires

BREST. Ville en bien communs (Brest en communs)
Sur le Pays de Brest, les communs sont nombreux et ne cessent de se développer. Des collectifs d’habitantes et d’habitants se créent et s’organisent à l’échelle d’un quartier ou du territoire pour gérer une ressource matérielle (un jardin, des graines, un habitat) ou immatérielle (un logiciel libre ou une connaissance). Autour de ces ressources, elles et ils inventent de nouvelles manières de faire et de collaborer. Avec en fil rouge les notions de partage et de convivialité. Pour rendre visible et amplifier cette dynamique des communs, la ville de Brest coordonne, tous les deux ans depuis 2009, le festival « Brest en biens communs ». Cette année, il se transforme pour devenir « Brest en communs ». Ce Festival a vocation à montrer la richesse des initiatives portées par les brestoises et brestois autour des communs, à populariser cette notion et à nourrir ensemble la réflexion qui l’entoure.

Entrepreneur.e d'Intérêt Général
Le programme Entrepreneur·e d'intérêt général poursuit son opération de transformation des administrations d'État avec l'élaboration d'une seconde promotion d'entrepreneur·e·s pour l'année prochaine. Dès janvier 2018, et pour une durée de 10 mois, 13 défis de transformation numérique seront réalisés au sein de l'administration française. Pour relever ces défis, 27 entrepreneur·e·s d'intérêt général sont recruté·e·s via un appel à candidatures, réalisé par la mission Etalab et par un jury de personnalités qualifiées qui auditionnera les candidat·e·s présélectionné·e·s en novembre prochain. L’ambition de cet appel à candidatures est d’ouvrir l’administration à des personnes expertes qui souhaitent faire avancer des projets numériques d’intérêt général dans une logique d’innovation ouverte. Chaque défi sera réalisé par une équipe de 2 à 3 entrepreneur·e·s d'intérêt général. Il est possible de candidater en mentionnant une préférence pour travailler avec d'autres candidats sur un programme. Toutefois, les sélections restent individuelles. L’appel à candidature s’inscrit dans le cadre du fonds « Transition numérique de l’État et modernisation de l’action publique » , lui - même mis en place dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) opéré par la Caisse des dépôts et consignations. Il s’adresse à des personnes en dehors de l’administration qui souhaitent aider à développer des projets de transformation numérique en son sein . Les EIG lauréats seront recruté s pour une durée de 10 mois afin de travailler sur ces défis avec des équipes de l’administration.

Carte collaborative

Enspiral https://enspiral.com/network-overview/
More people working on stuff that matters Collaboration, autonomy, transparency, diversity, entrepreneurialism, non-hierarchy

Indigo lien. Un réseau social d'entraide.
Indigo est un réseau social qui place l’entraide au coeur de son système. Le concept est simple : dès que tu as besoin d’un objet ou d’un service, on te présente la personne prête à te le donner gratuitement. Plus tu donnes, plus t'es riche ! Plus tu aides les membres en leur offrant l’objet ou le service dont ils ont besoin, plus tu gagnes des Digos, qui te permettent à ton tour de te faire aider par la communauté Indigo. Aide des assos près de chez toi. Sur Indigo, tu peux consulter instantanément les missions que des associations proposent autour de toi. Elles te feront augmenter ton coefficient GoodVibes. Plus tu as des GoodVibes, plus les prix en Digos des coups de mains que tu demandes diminuent

Communotic (PDF)
espace de collaboration et d'échange normand pour le développement de la formation multimodale.

Plan de numérisation de la Normandie (PDF)
Numérique et formation sont au carrefour de plusieurs types d’enjeux :

  • La formation, en tant que secteur d’activité est transformée au même titre que les autres secteurs dans ses stratégies de services, dans sa chaîne de valeur, dans ses modèles d’affaires,
  • Le numérique fait irruption dans tous les métiers et obligent à anticiper sur les évolutions nécessaires des compétences,
  • Les contenus des offres de formation, voire les référentiels de formation doivent être ajustés quasiment en permanence pour répondre aux nouveaux besoins de compétences.

Eu égard à la compétence régionale sur la Formation, la Région souhaite avoir un rôle fort d’impulsion et de prescription pour engager ces transformations. La DAN, en lien avec les deux directions DFTLV et DSOA, pilote les actions répondant à ces enjeux.

Hub innovants (PDF)
De l’ambition pour nos régions: De nouveaux outils pour s’affirmer et pour se développer. Création de Réseaux régionaux de Hubs innovants pour promouvoir et soutenir l’entrepreneuriat au sein de chacune des régions du Québec

Réseau des territoires innovants (PDF)
Depuis 2009, le Label des territoires innovants est la récompense nationale permettant la reconnaissance de la collectivité par ses pairs et les experts de l’innovation territoriale. Il distingue les collectivités locales mettant en œuvre les usages des nouvelles technologies sur leur territoire.

L'Hermitage

Les villes à l'épreuve de la Technologie (PDF)
Hier seule initiatrice des grands projets technologiques et industriels, la puissance publique locale voit aujourd’hui son monopole remis en cause par l’arrivée d’une multitude d’acteurs disposant d’importantes capacités d’innovation : grands groupes, startups, individus. Dans le même temps, la technologie est devenue le moteur central de la concurrence entre les villes pour rayonner mondialement. Dès lors, quelles relations entre collectivités, entreprises et citoyens pour catalyser l’innovation territoriale ?

Social Factory : incubateur au service du développement des territoires
Depuis 2008 La Ruche réunit et fédère dans ses espaces de co-working des entrepreneurs développant des solutions innovantes pour faire face aux défis sociaux et environnementaux. Pour aller plus loin, 5 ans plus tard, Bruno Humbert, co-fondateur de La Ruche et Sophie Vannier, consultante en innovation sociale ont décidé de créer La Social Factory. Inspirée de la Factory d’Andy Warhol qui transformait des « anonymes » en « superstars », l’équipe de La Social Factory transforme des envies en projets de vie en soutenant les hommes et les femmes, entrepreneurs ou salariés, qui souhaitent s’attaquer à un enjeu d’intérêt général. La Social Factory se donne pour mission de dynamiser les territoires français par la création d’entreprises durables et responsables, de la start-up aux grandes entreprises.

Le Centsept
C'est un lieu de co-création de projets répondant aux besoins sociaux et environnementaux du territoire. Il réunit entrepreneurs sociaux, entreprises, collectivités et experts.

Quatorze http://quatorze.cc/vision/
Quatorze synchronise les énergies issues du monde universitaire, de la société civile et des institutions publiques. Quatorze promeut l’idée de co-construction. Pas seulement pour en parler mais pour agir sur le monde réel, pas seulement pour en rêver mais pour partager des pratiques. Quatorze renforce les facultés d’analyses critiques expérimentales. Quatorze interroge la dissociation du penser et du faire, de l’esprit et de la main. Les compétences de construction nourrissent les workshops interdisciplinaires organisés par Quatorze. Comme par exemple dans le projet international 9 Urban Biotopes avec ses sanitaires et cuisine collective, ou encore à « La Marquise » où le collectif a entreprit la construction d’un jardin public, permettant aux étudiants, professionnels et utilisateurs de légitimer une occupation citoyenne. Quatorze vise à rendre tangible l’échelle de la ville et les rouages de sa transformation. La pôlis, ce haut-lieu de la construction des communs et du sens commun, de soi et de l’autre

LearningLab Network http://www.learninglab-network.com/

ARC innovation https://arcinnovation.fr
LABORATOIRE URBAIN ET SOCIAL DE L’INNOVATION UN SITE DE LA MAIRIE DE PARIS, EST ENSEMBLE, PLAINE COMMUNE ET GRAND-ORLY SEINE BIÈVRE L'Arc de l'innovation est une initiative portée par la Ville de Paris et les territoires d'Est Ensemble, Plaine Commune et Grand-Orly Seine Bièvre, soutenue par une communauté de déjà près de 600 acteurs engagés sur le territoire (entreprises, institutionnels, investisseurs, associations, coopératives, etc.) (carte PDF)

Autres

http://www.lessuricates.fr/home
Paix, amour et initiatives qui vont dans le bon sens. La mission des Suricates, c’est de dénicher et de valoriser des projets qui n’ont pas totalement oublié le bien commun et l’intérêt des générations futures. Ce qui est chouette c'est que tout le monde peut ajouter un projet en cliquant sur ”+“. Il suffit ensuite d'attendre la validation des modérateurs pour que le projet soit diffusé.

Public Open Innovation ( public_open_innovation.jpg )

Usine vivante

GLOBALISATION POSTINDUSTRIELLE ET MILIEUX LOCAUX : UNE TYPOLOGIE (PDF)
Dans la société industrielle, le développement des régions dépendait de leur insertion dans la globalisation par la production, de leur positionnement dans la division du travail : c’est la compétitivité. Désormais, la globalisation se joue également au niveau de la consommation. Cette dimension est abordée dans la littérature, par exemple par Markusen (Markusen, 2007; Markusen & Schrock, 2009) et les auteurs du courant de l’économie dite résidentielle et présentielle en France (Davezies, 2009; Davezies & Talandier, 2014 ; Talandier, 2016) : c’est l’attractivité. Ces recherches améliorent grandement la compréhension des processus actuels de développement des régions dans la mesure où les flux de consommation sont considérés en sus des flux productifs. Néanmoins, la question de la compréhension des dynamiques de développement reposant sur la compétitivité et l’attractivité se pose encore. Cet article propose un cadre analytique basé sur l’idée de Camagni (2005) selon laquelle la région est le lieu de rencontre de différentes offres et demandes. On propose une typologie des flux de revenus et des activités régionales et urbaines qui considère les demandes locales et extra-locales, ainsi que les offres du lieu, en tant qu’agglomération productive d’une part, et conjointement en tant que lieu de consommation et cadre de vie, d’autre part. Dans la mesure où le concept de « milieu innovateur » (entre autres clusters, districts industriels etc.), permettait dans le contexte industriel de rendre compte des capacités locales de renouvellement de la compétitivité, on propose le modèle de développement de « milieu postindustriel local » pour saisir la capacité d’une ville ou d’une région à gérer les tensions et faire jouer les synergies résultant de l’insertion de la région dans différentes formes de globalisation, entre divers types d’activités et de personnes présentes dans la région.

Ville/centre-ville/commerces

Public Money / Public Code

Eco-design

L’Institut de l’Economie Circulaire

Le Pôle Eco-conception (Saint-Etienne)

DESIGN SYMBIOTIQUE http://echo-system.fr

Open Source pluriel

Écologie industrielle : l'exemple historique l’écoparc de Kalundborg

UNE BANQUE DE L’INNOVATION SOCIALE AU SERVICE DE L’EXPÉRIMENTATION DANS LES TERRITOIRES (PDF)

REPARATION ( PDF )

Fab City

Fablab + villes, territoires, living labs, résilience, transition, …

Self-sufficient Cities

Fab City