Table des matières

Initiatives

Dans “Question de taille”, Olivier Rey remarque que “le plus haut degré de civilisation s’accommode de tailles modestes”. Les projets de transformations/transitions/résiliences partent souvent du principe d'agir sur le local, de cohabiter avec la situation, en partant de l'existant, d'où on habite, à petite échelle : une maison, un quartier, un arrondissement, une ville, une région, un village, …

Comment trouver l'équilibre entre nos besoins en structures complexes et centralisées (hôpitaux, routes, industries lourdes, réseaux, …) et ceux qui pourraient être résolus par des structures simplifiées et décentralisées, proches des habitats ? Par exemple : est-ce qu'une grande quantité d'artisans produisant un objet est plus efficace écologiquement et plus harmonieuse humainement qu'une grosse usine centralisée loin de la ville ?

Hier

Nous ne partons pas de rien, plusieurs expériences ont existé qui stimulent l'imagination :

  • les villages d'autrefois intégraient producteurs et consommateurs
  • les communautés des compagnons, avec en Allemagne les Bauhütten médiévales, des corporations de compagnons qui travaillaient en échangeant continuellement et étroitement leurs savoirs et signaient leurs projets du nom de leur corporation
  • les monastères
  • les familistères
  • les Folkhemmet (“maison du peuple”)
  • les Siedlungen, des habitats collectifs, intégrés dans des espaces ouverts activement utilisés
  • les Hallenbauten, qui permirent l'accès à l'éducation, salles de danse, écoles de théâtres, cercles d'écritures, ateliers d'artisanat, marchés de fruits et légumes, expositions de fleurs et brocantes, et rassemblaient les classes sociales sur la base de talents, d'objectifs et d'intérêts communs
  • Les “Communuautés et écoles de design”, Arts & Crafts (Angleterre - 1860), Art nouveau (Europe - fin XIXème s. & début XXème s.), Wiener Werkstätte (Atelier viennois - 1903), Bauhaus (Weimar - 1901), Deutscher Werkbund (Association allemande des artisans - Munich - 1907) etc…
  • Sectes protestantes Quakers & Shakers, États-Unis XVIIIème s., design minimal et utilitaire.
  • Technology Networks, Londres 1983-1986. Communauté d'ouvriers et ingénieurs basée sur un design “open-source” (publication des plans, “blue print community”, anti-obsolescence).

Pour les exemples allemands, voir le livre “Ville rebelle”, sous la direction de Jana Revedin, édition Alternatives

Aujourd'hui


Logiciel Libre
La notion de logiciel libre a été formalisée au début des années 1980. Il garantit quatre libertés : utiliser, étudier, modifier, copier/redistribuer. Parce qu'ils sont développés de manière ouverte, ils sont exempts de pièges commerciaux, de fonctionnalités d'espionnage ou d'enfermement de leurs utilisateurs. Les logiciels libres offrent plus d'indépendance et une meilleure maîtrise des coûts de maintenance et de développement interne. N'étant pas soumis à des restrictions d'usage ni à un coût de licence, les logiciels libres permettent aux pouvoirs publics et aux décideurs politiques de garder le contrôle de leurs données.
Qu'est-ce que le logiciel libre ?, Logiciels libres pour les associations, Framasoft.org.


Cultures libres
Les cultures libres sont un mouvement qui s’inspire directement du logiciel libre dans sa philosophie et ses licences pour promouvoir et diffuser des œuvres de l’esprit. Elle explore des domaines aussi variés que les arts, l’éducation, les sciences, le matériel, … Ces œuvres peuvent alors être considérées comme des biens communs. Une Société libre se dessine mêlant techniques libres, connaissances libres et organisations libres.


Biens communs
On parle de «biens communs» chaque fois qu’une communauté de personnes est unie par le même désir de prendre soin d’une ressource collective ou d’en créer une et qu’elle s’auto-organise sur un mode participatif et démocratique pour la mettre au service de l’intérêt général. L’eau, l’air, les forêts ainsi que les océans et autres ressources naturelles; une langue, un paysage, un code source informatique, une œuvre ou un édifice passés dans le domaine public, tous peuvent être traités comme des biens communs et la liste n’est pas exhaustive.
Propriété intellectuelle et biens communs, Remix the Commons, Reporterre.net, …


Fab City
Ouvrir des Fablabs dans tous les quartiers, c'est le tissage, en ville, de liens entre le monde de l'industrie et de l'agriculture. C'est la mise en place de nouveaux réseaux d’échanges et de partages, de l’agriculture urbaine, de micro-usines locales, d’événements permettant la fertilisation croisée des désirs et des pratiques. Fab City génère un projet de vie métropolitain à visage humain, créatif et partagé.
FabCity.pdf, Carte des *Labs, , Vidéo de Fablabs à Montreuil et au Togo, Maker Tour des Fablabs, Laboratoire open source d'expériences libres et distribuées, …

DIY Manifesto
Les acteurs du DIY vivent local et agissent global. Ils réinventent les transports, le logement, l’alimentation, les technologies, l’espace public… Ils s'efforcent de bâtir un monde autosuffisant, équitable et durable. Une vraie bouffée d'oxygène dans une société alanguie par la crise. De Détroit à l'Europe, notre webdocumentaire DIY Manifesto explore le Do It Yourself comme un laboratoire de société, un nouveau vivre ensemble, centré sur l’idée de collaboration et de voisinage.
Émission de radio sur l'artisanat et le DIY

Villes radicantes
Concevoir la ville comme les plantes radicantes. « Les plantes radicantes (lierre, fraisier, glycine), sont morphologiquement inachevées. Elles sont extrêmement robustes, auto-régénératives et habituées à partager et décider collectivement, d’une manière complémentaire plutôt qu’autoritaire. Ne fixant leurs racines que là où elles ont besoin d’accroche et de nourriture, elles s’adaptent à toute structure, forme ou surface. Incorporant la porosité et donc l’indétermination du terrain, elles fonctionnent à l’image de « systèmes ouverts » démocratiques. »
Réenchanter le monde, Radicante, une architecture collective, Exposition Matière Grise, Coopérative intégrale, polau.org, collectifETC, Plaine Commune, …


Low Tech
En marge de la recherche classique s’intéressant à la création de produits de confort complexes, une recherche parallèle réfléchit sans objectifs économiques au bien-être commun des Hommes et de la planète. Ce cahier des charges un peu particulier conduit d’abord à repenser les objets du quotidien pour les rendre plus autonomes et neutres écologiquement tout en valorisant les connaissances, les ressources locales et les savoir-faire.
Les sept piliers : Remettre en cause les besoins ; Concevoir et produire réellement durable ; Orienter les savoirs vers l'économie des ressources ; Rechercher l'équilibre entre performance et convivialité ; Relocaliser sans perdre les bons effets d'échelle, Démachiniser les services ; Savoir rester modeste.
Low Tech Lab, L'âge des Low Tech, Quelle civilisation techniquement soutenable ?, …

Innovation frugale
L'innovation frugale est une démarche consistant à répondre à un besoin de la manière la plus simple et efficace possible en utilisant un minimum de moyens. Elle est souvent résumée par le fait de fournir des solutions de qualité à bas coût1 ou d'innover mieux avec moins. L’innovation frugale est un concept déjà largement mis en pratique dans les pays émergents, en Inde, au Brésil ou en Afrique. La frugalité permet d’innover en temps de crise, c’est un état d’esprit qui transforme les contraintes (manque de moyens, de réseaux…) en opportunités et c’est une source de profit durable pour toutes les entreprises puisqu’elle trouve les solutions les plus ingénieuses et improvisées, même dans les circonstances les plus défavorables.
Reportage d'Arte

Transformaking
Le sommet international Transformaking a regrouper en 2015, des conférences, des expositions, des performances, des résidences, des ateliers qui ont été menés par de nombreux acteurs internationaux. Ceux-ci tourneront autour du concept du Transformaking ou du Critical Making, soit la vision utilitaire et responsable du hack, du DIY ( do-it-yourself) et du DIWO (do-it-with-others) dans le contexte mondial des crises économiques, climatiques, environnementales, sociales, énergétiques, ressources minières, etc. La dénomination usuelle des acteurs du hack et du DIY a été transformée, de « Makers » en « Transformakers ».
Critical Engineering, Critical Making, …


Art & Technique
Le projet de l’exposition “La Souris et le perroquet” repose donc d’abord sur l’idée que la signification d’une œuvre d’art se constitue au fur et à mesure de sa production, et non dans l’esprit de l’artiste ou dans sa matérialisation finale. Autrement dit, que décrire la chaîne opératoire nécessaire pour qu’une œuvre advienne à l’existence est la condition nécessaire pour comprendre la démarche de l’artiste, et, par conséquent, le sens de son travail. Ou, pour résumer, qu’il y a de la pensée dans la technique.
Bricologie

Design Libre
Repenser les usages, innover culturellement, transformer socialement. « Tout est fait pour que chez le consommateur l’acte d’achat soit déconnecté de ses réelles conséquences humaines, environnementales et sociales. Pour jouir et gaspiller sans honte, il faut cacher les véritables coûts humains des produits, les lieux et modes de production, les impacts sociaux, etc. » (François Brune). Pour lever cette abstraction, j’ai décidé de fabriquer les objets dont j’ai besoin plutôt que de les acheter. […] Ce genre d’expérience est beaucoup plus riche qu’on peut le croire, dans le sens où le fait de créer au lieu d’acheter permet d’acquérir des compétences dans divers domaines. C’est aussi un moyen de rétablir un équilibre entre la production intégrée (hétéronome) et ce que Ivan Illich appelle la production vernaculaire (ou autonome).
Manifeste Design libre, Plateforme SocialDesign, flatshape, opendesk, ImpactHub, …..

Eco-Hacking
POC21 est une communauté internationale dédiée à l'innovation pour prototyper une société zéro carbone et zéro déchet, dépasser la culture de consommation destructrice et faire de l'open source et des produits durables la nouvelle norme. Nous avons développé 12 technologies durables.


Open Source Ecology
Open Source Ecology est un réseau d'agriculteurs, d'ingénieurs et de donateurs qui a imaginé et créé le Global Village Construction Set, un ensemble de machines open source, à faible coût, de fabrication artisanale nécessaires à l'établissement d'une civilisation durable avec tout le confort moderne.

Ateliers d'auto-construction
Nous partons du principe que les paysans sont assez bien placés pour répondre de manière pertinente aux défis du développement agricole : les agriculteur-trice-s innovent par eux-mêmes sur leurs fermes. Mieux ! En groupe, en réseau ou avec l’appui d’un animateur technique, ces derniers savent élaborer collectivement des réponses adaptées. Nous portons l’idée que les choix techniques doivent être faits avec/par/pour les agriculteurs, et plus globalement, que la Technique doit être investie collectivement pour se mettre au service de ceux qui l’utilisent. Nous mesurons toute l’importance des réseaux socio-techniques de producteurs, à la fois dans la production et le partage de savoirs.
Atelier paysan, Association Entropie, Atelier du soleil et du vent, Les Copeaux Numériques, Les Usines Nouvelles, L'Établi, Tripalium, …

Ateliers de réemploi et de réparation
Il s'agit de montrer aux participants qu'il existe localement des artisans réparateurs compétents et de les sensibiliser au problème de l’obsolescence des objets. Ainsi, nous espérons déclencher chez les citoyens un nouveau réflexe, qui ne sera plus celui d’acheter à bas prix des produits de mauvaise qualité, mais de réparer eux-mêmes leurs objets de bonne qualité dans le cas de pannes simples, et de faire appel à leur « réparateur de famille », homologue pour leurs objets de leur « médecin de famille », lorsque la panne sera plus complexe.
Repair Café, Atelier vélo, automobiles, ressourceries, Atelier bricolage, Tuning d'Appartement, …


Monnaies complémentaires
« La monnaie est pour nous comme l’eau pour les poissons… Une évidence, un acquis. Mais de la même manière que la qualité de l’eau est cruciale pour la qualité de vie des poissons, la qualité de la monnaie que nous utilisons détermine, en grande partie, la qualité de nos vies. » Idée développée par Thomas Greco dans “Money understanding and creating alternatives to legal tender”. Connaissez-vous la Roue, l’Abeille, le Sol-violette, le Palmas, la Mesure, l’Occitan, la Luciole, le Bouchon, la Sardine, le Grain de sel, la future Nostra qui sont toutes des monnaies dites « complémentaires et sociales » destinées à remettre de l’abondance, redynamiser l’économie locale et multiplier les échanges basés sur des biens et services réels et non des parieurs-traders, et recréer ainsi du lien et de la richesse ‘’autrement’’ sur nos territoires ?
Les nouveaux riches, Parlez vous blockchain ?,

Wiki
Des manuels libres pour logiciels libres, pour l'autoconstruction : instructables, akvopedia, appropedia, lowtechlab, flossmanuals, ouiaremakers, Fabble, lafabriquediy, movilab, wikifab, wikihow, L'air du bois, Bricolabs, …

Demain
Et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Suite à la publication d’une étude qui annonce la possible disparition d’une partie de l’humanité d’ici 2100, Cyril Dion et Mélanie Laurent partent avec une équipe de quatre personnes enquêter dans dix pays pour comprendre ce qui pourrait provoquer cette catastrophe et surtout comment l’éviter. Film Demain


vracs à ranger