Soudure

Le soudage est une technique d'assemblage permanent qui établit une continuité de nature entre les pièces soudées. À ne pas confondre avec le brasage, qui est un technique d'assemblage mais où il n'y a pas fusion des bords assemblés (= “collage”). Pour souder il faut de la chaleur (pour arriver au point de fusion du métal). Plusieurs techniques, la forge, oxyacétylène, arc électrique, résistance, …

Ressources

Le matériel

Pour travailler le métal et souder, il convient de prendre des précautions de sécurité pour éviter de se brûler avec le métal encore chaud, de se faire mal aux yeux en regardant la lumière de la soudure, etc.

Poste à souder conventionnel

Poste à souder DIY, avec des batteries de 12V en série !

Matériel pour se protéger (Santé et soudure)

  • Vêtements longs inflammables
  • Chaussures fermées
  • Gants de soudeur
  • Lunettes blanches pour éviter les éclats de métal, quand on enlève le laitier avec le marteau
  • Casque de soudeur pour ne pas exposer ses yeux aux rayonnement ultra-violet
  • Casque de protection auditive ou simple bouchons (plus pratiques) pour les travaux à la disqueuse, au marteau
  • Masque pour ne pas inhaler les fumées toxiques

Matériel pour la soudure

  • Poste à souder à l'arc électrique
  • Électrodes enrobées Rutil 2,5mm pour acier
  • Marteau à piquer et brosse métallique
  • Dégraissant (acétone ou diluant cellulosique)
  • Anti-adhérent soudure (?)
  • Disqueuse avec disque à tronçonner pour couper, disque à meuler pour enlever la matière en trop, disque à lamelle pour les finitions et pour enlever la couche de graisse sur le métal
  • Table métallique ou tréteaux métalliques ou étau métallique pour conduire le courant et créer l'arc électrique
  • Équerre métallique, serres-joints pour fixer les pièces entre elles

Matériel pour le travail du métal

  • Mesurer : équerres à chapeau, mètre, …
  • Découper : scie à métaux, tronçonneuse à métaux, scie à onglet, disqueuse (avec disque à tronçonner), …
  • Percer : perçeuse à colonne (+ pointeur et huile de coude) , …
  • Finitions : limes, papier émeri, disqueuse (disque lamelle), anti-rouille (peinture anti-oxydante (marque bla tem) ou primaire anti rouille, Rustol ou peinture epoxy bi-composant), polissage, sablage-choupage-galvanisation, …

Fournisseurs

Soudure à l'arc électrique

Trois types de soudure à l'arc électrique :

  • Électrodes enrobées (moins cher, plus pratique mais plus instable, un même métal)
  • MIG (Metal Inert Gaz, métal d'apport et gaz, soudures plus belles mais plus cher)
  • TIG (Tungsten Inert Gaz)

Dérouler le câble électrique du poste à souder et des rallonges pour éviter de les chauffer !

Électrode enrobée

L'électrode enrobée, ou baguette de soudage, est constituée d'un métal d'apport (acier si on soude de l'acier) et d'un enrobage complexe qui protège la soudure (baguette). On choisit tout d'abord le diamètre de la baguette en fonction de l'épaisseur du métal. Au dessus de 2 mm on peut choisir des baguettes de 2,5mm. On règle ensuite l'intensité de l'appareil en fonction du diamètre de la baguette (30A par mm) et de la position de soudure (on ajoute 20% dans les angles, si la soudure est verticale ou si l'on fait un point de soudure).


C'est le métal d'apport qui entre en fusion en premier et qui crée le bain de fusion.

  1. Métal de base
  2. Cordon de soudure.
  3. Source d'énergie
  4. Métal d'apport.



Géométrie des soudures : à plat (avec chanfrein), perpendiculaire, au plafond (montante ou descendante), corniche (verticale)



Si besoin, gratter la baguette pour commencer

Opérations :

  1. Pointage (+20%, points toujours en opposés)
  2. Vérifications de la géométrie, corrections si nécessaire
  3. Liaisons des points avec un cordon (mouvement de grattage, entrée en fusion et mouvement lent)

Préparation des pièces :

  1. Découpe
  2. Perçage
  3. Casser les arêtes
  4. Meulage/brossage de la zone à souder
  5. Dégraisser

Le geste "soudure-taichi"

  • La pratique du geste demande beaucoup de concentration
  • Le geste s'acquiert à force d'exercices
  • Positionner les pièces et les fixer si besoin
  • Régler l'intensité de l'appareil en fonction de la baguette et de la géométrie de la soudure
  • Passer le cordon de la pince autour du bras pour qu'il ne gêne pas
  • Mettre le casque et vérifier l'espace et la sécurité
  • Caler le bras qui porte la baguette sur la hanche
  • Faire le geste pour aller de bout en bout les genoux flexibles et les pieds au sol (soudure taïchi !)
  • Trouver le bon angle en fonction de la géométrie de la soudure
  • Gratter la baguette si besoin
  • Approcher la baguette jusqu'au moment où elle crée le bain de fusion
  • Aller doucement à bonne hauteur du métal (environ le diamètre de la baguette), la rivière du bain de fusion doit être de même diamètre
  • Casser le laitier (couche noire au dessus de la soudure) avec le marteau et brosser avec la brosse métallique. Si la couche de laitier s'enlève d'un bloc, la soudure est sans doute bonne.
  • Recommencer si besoin
  • Admirez votre travail, prenez des photos et recommencez jusqu'à faire des soudures la tête en bas !

Deux angles pour la baguette

Qualité des soudures (arc welding faults)


Sens de soudage