Fabrication numérique

Petit panorama des principales techniques de fabrication numérique : soustractive (enlève de la matière) et additive (ajoute de la matière).

Ressources

Historique

  • Expériences mécaniques, automatismes,
  • 1942 - 1952 : John T. Parsons, première machine à commande numérique (MIT)
  • 1954 - 1961 : George Devol et Joe Engelberger, premier robot industriel “Unimate”
  • ~1980 - 1986 : Prototypage rapide (Jean-Claude André à Nancy > Charles W. Hul, 3D-Systems aux USA)
  • Magazine Système D, Hobbiysts (amateurs), DIY. Logiciels de CAO (modélisation) et de FAO (déplacements)
  • > 2005 : projets Arduino et RepRap
  • ~2009 : brevets d'impression 3D tombent dans le domaine publique > création de l'entreprise Makerbot
  • 2014 : d'autres brevets d'impression 3D tombent dans le domaine publique : frittage laser, … (article)

En 1974, le visionnaire David Jones, écrivant sous le pseudonyme de Daedalus dans le New Scientist, a décrit comment on pourrait photopolymériser sélectivement une cuve de monomère liquide à l'aide d'un laser pour la fabrication d'un objet en trois dimensions sous le contrôle direct d'un ordinateur [1] . Son article a été pris comme une blague. Le brevet de Wyn Kelly Swainson pour la même idée a ensuite été publié en 1977, mais il l'avait déposé en 1971 [2]. Ce fut le début de la pratique de fabrication additive en trois dimensions sous contrôle de l'ordinateur, le prototypage rapide. [1] Jones, D. (“Daedalus”): Ariadne Column - last item, New Scientist, 3 October 1974. [2] Swainson, W.K.: Method, medium and apparatus for producing three-dimensional figure product, US Patent 4041476, 1977

Méthode soustractive

Fraiseuse

Laser

Jet d'eau

Plasma

Tour

Fil Chaud

Méthode Additive

Dépôt de fil fondu (FFM)

Frittage laser

Metal Laser Sintering (MLS)

Stéréolithographie