Résidence Transat, la Réunion

Cabanes insulaires

 Dans la continuité de notre résidence « Création en cours » 2020-2021, nous avons été sélectionnés pour participer à « Transat, le festival d’été des résidences d’artistes » organisé par les Ateliers Médicis, avec le projet « Cabanes insulaires« . Nous sommes donc partis un mois en résidence à l’île de la Réunion, en partenariat avec l’association socio-culturelle OU GUIGN’ de La Saline les Bains, l’occasion pour nous de poursuivre notre réflexion en milieu insulaire et les partager lors d’ateliers de création, avec des enfants de la Saline les Bains et Saint-Paul.

Résidence Transat
Restitution des ateliers avec Ou Guign’ à la Saline les Bains

La Réunion comme terrain d’expérimentation permet d’imaginer une île monde, tout en réfléchissant aux notions d’habitat et d’autonomie. Nous avons essayé de questionner la fausse opposition nature/culture et comment restaurer un équilibre entre l’humain avide de progrès et de confort avec les problématiques écologiques liées aux pollutions générées par celui-ci.

Pour cela nous avons crée une carte interactive représentant un archipel fictif, constitué de cabanes flottantes, atoll-refuges et autres îlots fantastiques du futur. Ces graphismes tirés en cyanotypes sont constitués par l’assemblage de fragments de photographies de cases créoles et d’éléments imaginaires. .

Transat
La carte interactive, La Saline les Bains, OU GUIGN’

Nous nous sommes inspirés également de références fictionnelles ainsi que des spécificités architecturales et environnementales locales réelles pour imaginer ces territoires “du futur”, en envisageant et expérimentant de nouvelles pratiques comme la combinatoire, l’assemblage, l’hybridation.

En effet l’hybridation peut être une hybridation graphique, mais elle peut se comprendre aussi en relation à d’autres notions liées intrinsèquement à la nature et au champ du vivant, telles que l’architecture des milieux naturels, la diversité des espèces.

En s’intéressant aux facultés adaptatives des êtres vivants, nous avons imaginé, avec l’aide des enfants, ces territoires insulaires peuplés de créatures hybrides du futur, entre l’être humain, l’animal amphibie et le végétal. Mieux adaptés à la montée des eaux et au réchauffement climatique, leurs habitats sont à leur image.

D’autres axes de création sont mis en place, utilisant les plantes (anthotype) l’observation des animaux, les relations qu’ils entretiennent avec leur milieu. Un nid, une fourmilière, un essaim, ces constructions sont aussi une source d’inspiration pour envisager des utopies d’habitation.

Résidence Transat
Les cabanes insulaires

Des extraits audios à propos de l’habitat, insularité et changement climatique sont liés aux créations graphiques par de l’encre conductive. Ces extraits sont issus d’échanges avec des maraîchers, pépiniéristes, ainsi que d’histoires inventées par les enfants.

Résidence Transat - interview
Enregistrement des micro-fictions écoutables sur la carte

 

La cabane du bricoleur, tirage cyanotype sur tissu

Sonoptic 2020

Reso-nance a été invité à participer du 5 au 11 octobre 2020 à SONOPTIC, événement du collectif d’artistes toulousain Mix’art Myrys.

SøNøPTIC est un projet artistique autour de l’expérimentation sonore et visuelle associant une résidence de recherche collective, une restitution publique, et une exposition.

L’occasion pour nous de faire découvrir et travailler autour de nos instruments et installations sonores et visuelles Ci-synth v2, Pendulux, Monocord, Fiat Lux.

Avec également au programme :

1 ka & Maika | Jenny Abouav | 01ivier Baudu | Ioa Beduneau | Thomas Bigot | Rémy Carré | Claire Choisnard | Gilles Dequidt, Hubert Michel, Eric Banse & Module Etrange| Faux Départ | Melodie Duchesne | Benoît Durant | Vincent Gest | I.V.R.E | Gaspar José-Vivier | Le Fuz & /tmp/Lab | Adrien Lecomte & le Bib | Maëva Maillard | Magali Marc | Mathilde Murat | Na/Da | Nicolas Michot | ONSAPL | Pierre Pierre Pierre | Gabriel Pillant | Annabelle Playe | Stéphane Triandé | tTh | Hugo Rossi | Loth Valat | Nina Verstraete | Fredéric Villeneuve-Séguier

Plus d’informations sur l’événement ici

 

 

 

Atelier NaN

Reso-nance numérique était invitée à Angers pour un workshop dédié à la création d’installation interactive à l’école des Beaux-Arts d’Angers (TALM) : Not a Number (NaN). Ces installations seront présentées en avril au musée des Beaux-Arts de la ville.

Trois installations interactives ont été développés durant les trois jours d’ateliers :

  • Wave. Une installation consistant a faire voler des carrés de papier avec des ventilateurs pour reproduire des vagues.
  • Tapisserie. Un métier a tisser musical avec une quarantaine de cordes fonctionnant en capacitif au toucher.
  • Mur de son. Un mur de photo-résistances captant la lumière a l’instar d’une caméra Lo-Fi, et dont les informations génèrent de la musique générative en fonction de la lumière projetée dessus (film, ou jeu vidéo).

La documentation des projets en cours : framagit.org/nan.

Make It Brut #2

« Comme les lutins fabriquent les jouets du Père Noël, les changeurs de Saisons décident de l’été, de l’automne, de l’hiver et du printemps. Chercheurs et savants, les complices du professeur Bingo sont les changeurs de saisons, les maîtres du temps qui change…

Sons, images, couleurs, lumières, les saisons sont le fruit de leur création. Les changeurs de saisons ont accepté de montrer leurs étranges manipulations, leurs bizarres machines à sons dont la variété donne aux saisons leurs couleurs particulières. »


« Les changeurs de saisons » le 12 Mai 2017, 19h à l’IMMS*


La Brutbox, notre outil de création musicale tout terrain, conçue avec l’association Brutpop, est confiée à Pascal Gobin et la section électroacoustique du Conservatoire de musique de Marseille, en charge de la conception des objets sonores et des ateliers préparatoires, pour une création musicale et un spectacle en co-conception avec les résidents de l’IME Mont-Riant, Yves Fravega et la compagnie L’Art de Vivre, l’équipe pédagogique et les apprentis du CFA des Métiers du Spectacle (IMMS – Friche Belle de Mai).

Le projet se base sur l’usage d’ instruments adaptés, conçus par l’association Brutpop, Reso-nance numérique et L’Art de Vivre.


le 12 mai 2017 – 19h
Institut Méditerranéen des Métiers du Spectacle
IMMS – Friche de la Belle de Mai, 41 rue Jobin, 13003 Marseille
*Entrée libre sur réservation :
tél. : 04 88 60 11 75 / mail : accueil.imms@gmail.com

 

 

Méta Cristal

Vidéo mapping 3D interactif pour l’exposition  « Et si les super-héros …« , du 19 mars au 4 juin 2016 à la Bibliothèque Départementale des Bouches-du-Rhône Gaston Deferre.

« Méta Cristal » est une installation interactive et immersive invitant les spectateurs à jouer avec les codes et l’esthétique des bandes- dessinées Marvel et DC Comics. Plusieurs tableaux sont proposés autour d’un cristal magique, Le cristal sort physiquement de l’écran comme une interface entre le monde imaginaire des super-héros et le monde réel. Une histoire s’esquisse entre les spectateurs et le cristal. Celui-ci leur donne un super-pouvoir, celui d’agir sur des éléments du décor avec leurs mouvements.

En co-conception avec le pôle action culturelle et pédagogique de la bibliothèque, nous proposons ici une création interactive reposant sur l’usage de la caméra Xtion (caméra infrarouge type Kinect) et du logiciel libre Blender 3D dédié à la création 3D. Blender offre les fonctionnalités nécessaires à la fois au vidéo-mapping et au jeu vidéo, ouvrant un vaste terrain de création. Étant libre, il nous permet de l’utiliser comme support pédagogique pour la vidéo, la conception 3D, l’interactivité et le traitement temps réel.

Plus de détails et les sources du projet sur la page Wiki dédiée au projet.

 

Corpus des langues

Nous sommes invités du 6 au 20 novembre au Théatre d’Orléans pour présenter deux installations fabriqués au fablab :

  • Smashword : un jeu de tennis qui envoie des phrases…
  • Le veloglyphe : un velo qui ecrit des messages en roulant…

Le cabinet de curiosités des langues de France présente, sous la forme d’une exposition interactive, un ensemble de dispositifs qui met en lumière le travail des chercheurs en linguistique par un regard artistique et décalé, une approche ludique et didactique.

Il aborde la question de la diversité et de l’usage des langues à l’heure où le français, langue officielle, évolue au gré des pratiques culturelles et sociales, mais aussi au contact des centaines de langues parlées en France. Il questionne également les pratiques linguistiques à l’ère du numérique, entre réseaux « sociaux », assistants personnels nourris à la reconnaissance vocale et systèmes automatisés de surveillance.

Ce cabinet de curiosités résulte de la collaboration entre Labomedia, association culturelle orléanaise, un réseau de structures et d’artistes à l’échelle nationale, et le Laboratoire Ligérien de Linguistique, héritier du premier portrait sonore d’une ville et de ses habitants  (ESLO: « corpus » de référence du français parlé) réalisé à Orléans dans les années 70 et repris aujourd’hui afin de l’abonder de nouveaux enregistrements plus de quarante après, comme autant de matière première pour les historiens, sociologues, linguistes, informaticiens.

Plus d’informations sur le site dédié à l’exposition.